AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Tout Sur Les Bleus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 8 Aoû - 20:12

Et pourquoi pas Jeannot

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 8 Aoû - 20:51

Jeannot m'étonnerait qu'il y soit, passé un moment l'année dernière on parlait beaucoup de lui mais il est pas aussi régulier que ceux que j'ai cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 9 Aoû - 13:25

09/08/2007
Foot-Bleus - Domenech aurait «pu être Materazzi»



Raymond Domenech n'a pas attendu le 16 août prochain et l'annonce de sa liste de 35 joueurs appelés à disputer un match amical à Bratislava face à la Slovaquie le 22 août pour se projeter sur la saison des Bleus, qui devrait les conduire jusqu'à la phase finale de l'Euro 2008 conjointement organisé par l'Autriche et la Suisse. Si le sélectionneur de l'équipe de France a déjà les yeux rivés vers les matches de qualifications que les Tricolores disputeront en Italie, le 8 septembre, et face à l'Ecosse, quatre jours plus tard, il estime que le match le plus important n'est pas forcément celui que l'on croit. «Ce qui compte, c'est l'Ecosse, puis les Îles Féroé et la Lituanie. Et peut-être l'Ukraine à la fin», confie-t-il dans un entretien accordé au Parisien. «Contre l'Italie, on a déjà fait le maximum puisqu'on leur a pris trois points. Tout ce qui peut nous arriver, c'est du bonus (...) Oui, c'est un évènement. Mais si je peux dégonfler le truc. Cet Italie - France ne compte pas».

Enthousiaste à l'idée de pouvoir disputer cette rencontre à San Siro plutôt qu'au Stade Olympique de Rome -ce qui devrait lui permettre d'étudier le comportement de ses joueurs face à «80 000 spectateurs, qui sifflent de tous les côtés»- le patron des Bleus se méfie cependant de l'arbitrage. «Le seul souci dans ce genre de match, c'est l'arbitre. Je sais nos joueurs capables d'être bons, l'arbitre pas toujours», explique-t-il. «Ce n'est pas moi qui ai inventé des histoires d'arbitrages en Italie. Moi, j'ai connu un France - Italie Espoirs, qualificatif pour les JO de Sydney, avec un arbitre acheté. Je me suis rarement fait autant arnaquer. Quand on s'est fait avoir une fois, il existe toujours un doute».

«J'aurais pu être Materazzi»

Si cette rencontre suscite déjà quelques interrogations dans l'esprit du sélectionneur, elle marquera également les retrouvailles entre le clan français et Marco Materazzi. Ce dernier déclarait d'ailleurs récemment attendre «sur le terrain M. Domenech et tous ceux, qui, au cours des derniers mois, se sont permis d'exprimer des jugements sur (lui)». Une énième provocation qui n'a pas pour autant déstabilisé Domenech, qui se permet même de lancer un «J'aurais pu être Materazzi». «En finale de la Coupe du monde, tu fais virer le meilleur joueur adverse (NDLR : Zidane) et tu marques ton tir au but. On peut me dire ce que l'on veut sur Pirlo, Materazzi, c'est l'homme du match».

Privé de Grégory Coupet, blessé au genou gauche et indisponible pour quatre mois, Domenech a déjà défini une nouvelle hiérarchie des gardiens pour les échéances à venir : «Elle est claire : Landreau puis Frey». Sur le portier parisien, promu au rang de numéro 1, le technicien estime qu'il «est moins spectaculaire que d'autres», mais assure qu'il «commet peu de fautes, comme les grands gardiens». «Il dégage de la sérénité», conclut celui qui est candidat au poste de directeur technique national du football français.

Une fonction qui l'intéresse «plus que jamais» et qui, selon lui, n'est pas inconciliable avec son poste de sélectionneur. Il souhaite cependant que Jean-Pierre Morlans, l'actuel DTN, reste aux commandes encore deux ans, jusqu'à la fin du mandat du président de la fédération, Jean-Pierre Escalettes. «C'est la meilleure solution et il n'y en a pas d'autres. Il connaît tous les dossiers, le fonctionnement du football par coeur (...) Se priver de ses compétences maintenant serait une faute».

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Ven 17 Aoû - 0:28

« Une seule et même équipe »
jeudi 16 août 2007 - 18 h 22 - Sébastien TRANCHAND



Raymond Domenech a dévoilé jeudi le nom des 34 joueurs qui rejoindront Clairefontaine dimanche. Une sélection importante mais surtout la volonté de la part du sélectionneur de concerner tout le monde.

La liste des 34


Gardiens
Sébastien FREY (Fiorentina)
Mickaël LANDREAU (PSG)
Ulrich RAME (Bordeaux)
Teddy RICHERT (Sochaux)
Défenseurs
Eric ABIDAL (FC Barcelone)
Jean-Alain BOUMSONG (Juventus Turin)
François CLERC (Lyon)
Patrice EVRA (Manchester United)
William GALLAS (Arsenal)
Gaël GIVET (Marseille)
Philippe MEXES (AS Roma)
Anthony REVEILLERE (Lyon)
Bakary SAGNA (Arsenal)
Sébastien SQUILLACI (Lyon)
Lilian THURAM (FC Barcelone)
Jonathan ZEBINA (Juventus Turin)
Milieux de Terrain
Abou DIABY (Arsenal)
Alou DIARRA (Bordeaux)
Lassana DIARRA (Chelsea)
Claude MAKELELE (Chelsea)
Florent MALOUDA (Chelsea)
Rio Antonio MAVUBA (Villarreal)
Samir NASRI (Marseille)
Franck RIBERY (Bayern Münich)
Jérôme ROTHEN (PSG)
Jérémy TOULALAN (Lyon)
Patrick VIEIRA (Inter Milan)
Attaquants
Nicolas ANELKA (Bolton)
Karim BENZEMA (Lyon)
Jimmy BRIAND (Rennes)
Djibril CISSE (Marseille)
Thierry HENRY (FC Barcelone)
Frédéric PIQUIONNE (Monaco)
David TREZEGUET (Juventus Turin)


Le regroupement du mois d’août
« C’est le moment crucial d’une saison, d’une époque. Ce match est important pour regrouper tout le monde et fixer à nouveau les objectifs. On va passer trois jours à redéfinir les valeurs du groupe. Pour cela, ils n’ont pas trop besoin de moi, je pense que les anciens vont faire passer le message. L’équipe de France, ça veut dire quelque chose. L’esprit de l’équipe, l’envie d’être en équipe de France, tout cela est très important. Si on veut aller au bout, tout le monde doit tirer dans le même sens en se disant que c’est important. Il y a les clubs, les championnats, les coupes d’Europe, mais ces trois mois en équipe de France vont être essentiels. L’état d’esprit fait souvent la différence, et c’est l’équipe la plus forte mentalement qui s’impose au final. »
Les matchs contre la Slovaquie
« Il y aura normalement une équipe qui préparera mieux les matchs contre l’Italie et l’Ecosse que l’autre, mais je veux maintenir tous les joueurs sous pression. Il ne faut pas oublier qu’il y a aussi les Féroé, la Lituanie et l’Ukraine qui se profilent. Ce qui compte, c’est de se mobiliser. Il faudra être prêts pour les matchs de qualification, c’est le plus important. Nous ne devrons tout de même pas négliger le résultat. »
Le groupe France
« On a pris beaucoup de monde dans l’esprit que tous soient mobilisés. Cette sélection n’est pas une fermeture mais au contraire une ouverture pour un certain nombre de joueurs. C’est une équipe de France élargie avec deux matchs qui se profilent, pas plus importants l’un que l’autre. Tous les joueurs joueront. Il faut qu’ils montrent de l’envie. Et avoir envie de jouer en équipe de France, ça ne s’apprend pas. Mais il n’y aura pas de hiérarchie, à part pour les gardiens, où l’on a suivi l’avis de Bruno (Martini). »
Les sélections de Trezeguet et Mexès
« Je n’ai pas l’habitude de rentrer dans les polémiques, en général, c’est plutôt moi qui les crée (rires). Je n’ai pas pour habitude non plus de croire tout ce que j’entends. La première chose que j’ai à faire c’est de prendre les joueurs parce qu’ils ont des qualités, un potentiel, et leur place en équipe de France. S’il y a des discussions à avoir, je les aurai avec eux, tranquillement, intelligemment, entre professionnels. L’affectif a disparu de mon vocabulaire. Ce qui compte c’est que l’équipe de France se qualifie. Je prendrai les joueurs qui ont le potentiel pour que ça arrive. Je n’ai aucun doute sur la qualité de tout ceux que j’ai sélectionné. »
« On n’a pas encore fait la répartition »
Les absents
« Il y a beaucoup de jeunes joueurs talentueux qui sont encore avec les Espoirs. Ces joueurs-là pourraient assez vite élargir le groupe s’ils évoluent normalement. Mais là, l’échéance est à trop court terme pour les sélectionner. Pour tout ceux qui ne sont pas là l’essentiel est d’être encore performants. En fonction des uns et des autres, je ne sais pas ce qui peut se passer dans un mois. Et dans six mois encore moins. Je ne ferme aucune porte. »
L’équipe de France A’
« Il n’y a pas deux équipes de France. Il y a un groupe et 34 joueurs qui doivent se sentir absolument concernés. On n’a pas encore fait la répartition des joueurs entre les deux équipes. On verra dimanche et lundi comment sont les joueurs au niveau de la fraîcheur physique. C’est une seule et même équipe, on a seulement élargi le groupe. Les matchs de la Slovaquie permettent de faire jouer tout le monde. Dans les matchs amicaux, on a le droit de faire jouer plus de remplaçants, mais ça reste limité. Si on avait sélectionné seulement 24 joueurs, certains n’auraient pas joué, ou seulement une minute. Là ça permet de faire jouer tout le monde. Quand on sait que les Espagnols et les Italiens n’auront pas encore repris le championnat, ça fait un match en plus et c’est pas mal. »
Le match contre l’Italie
« Qu’on prenne zéro, un ou trois points en Italie, rien ne sera joué. Tout sera encore possible. On fera le bilan à la fin. Les autres matchs sont aussi importants, le match aux Féroé compte aussi trois points. Ce ne sont pas des matchs évidents. Ce n’est pas le match contre telle ou telle équipe qui fait la différence mais bien le total des points. Pour ce qui est des titulaires, je ne les connais pas. J’ai une petite idée, mais je ne peux pas prévoir ce qui va arriver d’ici le 30. Sur le terrain, on sait que ça ne sera pas une partie de plaisir. Il faudra être solide et ambitieux pour réussir quelque chose. Après, il faudra tout donner. L’essentiel, c’est d’être à la hauteur de l’évènement, si l’adversaire nous est supérieur, c’est la loi du sport et il faut l’accepter. »
L’ambiance attendue
« Nous, on a été parfait au match aller. Le moment des hymnes au Stade de France a été un grand moment de respect. Avec la Coupe du monde qui n’était pas loin, on pouvait s’attendre à ce qu’il y ait des sifflets. Mais les gens m’ont écouté. C’était extraordinaire. J’espère qu’on aura droit au même service, comme l’ont dit certains Italiens. Mais je ne demande rien, ce n’est pas à moi de demander. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Lun 20 Aoû - 23:43

Une défense en papier
lundi 20 août 2007 - 17 h 35 - Sébastien TRANCHAND



Décimée par des blessures à répétition ces derniers jours, la défense française se trouve orpheline de ses cadres pour affronter la Slovaquie en amical. La répétition générale pourrait donc en pâlir.

De notre envoyé spécial à Clairefontaine

Eric Abidal peut se faire du mouron. Un à un, les défenseurs titulaires en équipe de France annoncent leur défection pour les matchs de préparation contre la Slovaquie (A et A’). Sagnol, blessé de longue date mis à part, Raymond Domenech a été confronté ces deux derniers jours à une avalanche de blessures dans son secteur défensif. Seul le néo-Barcelonais reste pour l’instant debout. Lilian Thuram, William Gallas et Julien Escudé sont eux les malheureux élus d’une épidémie de blessures. Le premier, et plus durement touché, a été William Gallas. Blessé aux adducteurs dimanche contre Blackburn, le défenseur central d’Arsenal sera indisponible trois semaines et pourrait même manquer le match contre l’Italie. « Je suis vraiment très inquiet pour lui », a reconnu le sélectionneur lundi à Clairefontaine.
Pour les autres, Domenech semble moins inquiet. Lilian Thuram, qui souffre d’une cheville et Julien Escudé, touché à l’aine, sont venus faire constater leur blessure au Centre technique national. « Ça pourrait se régler plus rapidement, a déclaré le sélectionneur. Mais c’est étonnant toutes ces blessures et on peut se poser des questions sur ce qui se passe en vacances ou dans la préparation. » Début d’une nouvelle polémique made in Domenech ? « Non, c’est seulement un constat, explique le sélectionneur national. Il y a désormais beaucoup plus de blessures en début de saison. »
Toujours est-il que l’équipe de France se trouve décimée en défense. Et l’addition commence à être corsée pour le staff français. A quelques heures du départ pour la Slovaquie, le casse-tête va donc pouvoir débuter pour l’équipe technique qui n’a plus le temps d’appeler de renforts. Sans trois des quatre titulaires de l’arrière garde, les deux matchs face aux Slovaques présenteront l’avantage de pouvoir tester la forme actuelle des joueurs n’ayant pas encore repris leur championnat. Boumsong, Abidal, Zebina ou autres Mexès auront donc l’occasion de montrer leur niveau physique en ce début d’année. Si cette répétition générale sera enrichissante de ce côté-là, on peut regretter l’absence d’un vrai étalonnage de la défense titulaire en vue de match contre l’Italie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mar 21 Aoû - 12:45

Boumsong et Cissé punis
mardi 21 août 2007 - 11 h 00 - Cyril OLIVES



Jean-Alain Boumsong et Sébastien Squillaci évolueront avec l’équipe de France A’ contre la Slovaquie, tout comme Trezeguet et Cissé. Un coup dur pour ces joueurs habitués à l’équipe A.

Raymond Domenech a tranché. Et cela n’a pas fait que des heureux. Le sélectionneur a dévoilé la liste de joueurs qui allaient évoluer mercredi soir avec l’équipe de France A’ face à la Slovaquie. Boumsong, Cissé, Squillaci et Trezeguet en font partie. La présence du défenseur de la Juventus et de son homologue lyonnais, qu’il pourrait retrouver dans les prochains jours à l’OL si transfert il y a, est surprenante. Boumsong (déjà crédité de 21 sélections au compteur) et l’ancien Monégasque paraissaient pourtant avoir une longueur d’avance sur Gaël Givet et Philippe Mexès qui seront eux avec les A mercredi soir.

Raymond Domenech veut sûrement tester le Romain et le néo-Marseillais, qui s’est pourtant montré critique à son encontre suite à ses propos sur le football italien, ensemble. Mais tout de même, c’est un coup dur pour les deux centraux qui pensaient avoir leurs chances en l’absence de Thuram, Gallas et Trezeguet. Réveillère est également présent à Senec mercredi soir pour évoluer avec les A', perdant du crédit au bénéfice de son coéquipier François Clerc. Ces joueurs évolueront sûrement devant Sébastien Frey, qui aurait pu être avec les A en l'absence de Coupet. Mais Domenech lui a préféré Ramé, pourtant médiocre depuis le début de la saison.
Du côté de l’attaque, Cissé et Trezeguet devrait mener l’attaque bleue sur les coups de 19h à Senec. Ils payent l'excellent début de saison de Benzema, qui est en balance avec Anelka pour évoluer au côté de Henry. L’attaquant de l’OM est pourtant bien revenu physiquement et son efficacité avec l’OM est enfin de retour. Mais ses très mauvais matchs avec la France depuis son retour de blessure pèsent lourd dans la balance. Incontournable en équipe de France, l’ancien joueur de Liverpool rétrograde quelque peu dans les plans de Domenech. David Trezeguet, enfin rappelé chez les Bleus, revient par la petite porte. Plutôt en froid avec le sélectionneur qui l’avait choqué par ses propos déplacés sur la corruption dans le football italien, le buteur décisif de l’Euro 2000 va devoir beaucoup travailler et montrer qu’il est indispensable pour revenir dans le haut de la hiérarchie nationale. Mais après tout, n’est-ce pas le rôle des équipes A’ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brun30
Poussin
Poussin


Masculin
Nombre de messages : 1
Age : 31
Localisation : dijon
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mar 21 Aoû - 20:59

benzema exelent mais il a pas fé mieux que cissé ou anelka 1 but et des match de merde si ont vas par la prener savidan il a 4 but !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mar 21 Aoû - 23:39

Benzema il a faire aussi une super préparation et il ait a 2 buts en championnat en faisant de bons matchs, d'ailleurs c'est le seul qui a brillé ces derniers temps a lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titoum
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11473
Age : 50
Localisation : Martigues
Votre Equipe Préférée : Marseille , Martigues , Port De Bouc
Loisirs / Emploi : Football Véterans , Vtt , Informatique , Pétanque ,Coordinateur , Dispatcheur
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 9:29

Allez la France pour ce soir

_________________

Besoins De Vidéo , Aides Sur Le Streaming , Mise a Jour Des Matchs Live Contactez Moi
Titoum13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://football-video-live.bb-fr.com
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 12:50

Pas vraiment convaincant
mardi 21 août 2007 - 20 h 35 - Nicolas PUIRAVAU



L’équipe de France A’ s’est logiquement inclinée face à son homologue slovaque. Trop faibles collectivement, les Bleus ont également payé plusieurs défaillances individuelles. Et rares sont ceux à avoir marqué des points.

Dans les coulisses du Centre National de Senec
- Raymond Domenech, qui a emmené 33 joueurs en Slovaquie, n’a communiqué que mardi midi la liste de ceux qui étaient concernés par cette rencontre des A’.

- Jean-Alain Boumsong a été désigné capitaine pour cette rencontre. Remplacé après l’heure de jeu, le défenseur de la Juventus Turin a ensuite donné le brassard à M.Silvestre.

- Si les tribunes n’étaient pas beaucoup garnies, les joueurs de l’équipe de France, qui affronteront la Slovaquie A demain soir, étaient présents pour encourager leurs partenaires.

Les faits du match
8eme minute
Coup-franc de Mathieu qui trouve la tête de Squillaci dans la surface slovaque. Profitant d’un marquage aléatoire et d’une sortie ratée du gardien adverse, le défenseur lyonnais reprend tranquillement mais le ballon passe juste à côté.

14eme minute
Servi à la limite du hors-jeu, Djibril Cissé vient provoquer le gardien slovaque. L’attaquant de l’OM tente un ballon piqué mais rate complètement son geste. Le ballon passe assez largement à côté.

23eme minute
Corner pour les Bleus frappé par Cissé. Profitant de la mauvaise sortie du gardien slovaque, Trezeguet peut placer sa tête au second poteau. Mais ce n’est pas cadré.

24eme minute
A la réception d’un centre de Mathieu, Cissé reprend d’une volée du plat du pied. Le gardien slovaque se détend et repousse le ballon. Le contre slovaque est immédiat avec une double frappe sur la cage française. Mais double parade de Frey.

31eme minute (1-0)
Ouverture du score slovaque signée Holosko, complètement oublié par Boumsong à la réception d’un coup-franc. La tête de l’attaquant heurte le poteau droit de Frey mais le ballon revient sur Holosko qui marque à bout portant.

33eme minute
Ballon en or de Holosko pour Zofcak qui file vers la cage de Frey. Le joueur slovaque tente de piquer son ballon à l’entrée de la surface mais ça passe juste à côté.

35eme minute
Nouvelle chaude alerte pour la défense française avec une frappe de Hodur. Ça passe à ras du poteau droit de Frey.

44eme minute
Coup-franc de Mathieu repris au point de penalty par Boumsong, complètement seul. Mais la tête du défenseur français est trop décroisée et passe à côté.

45eme minute
Bon pressing de Mathieu et service pour Cissé qui frappe en force du pied gauche dans la surface slovaque. Un tir qui passe au-dessus.

58eme minute
Servi par Briand, Trezeguet entre dans la surface et frappe du pied gauche. Un tir au premier poteau qui passe juste à côté de la cage slovaque.

68eme minute
Coup-franc de Mathieu qui adresse un superbe ballon pour Zebina, seul au second poteau. Le défenseur français prend le temps de contrôler avant de frapper en force à bout portant. Mais ça passe incroyablement au-dessus.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Raymond Domenech souhaitait voir un maximum de joueurs avant les rendez-vous de septembre. Sans doute histoire de se conforter dans certains choix. Et à n’en pas douter, cette rencontre des A’ devrait permettre au sélectionneur d’y voir plus clair. Car dans un match qui pouvait légitimement être considéré comme la dernière chance de se rapprocher des A, rares sont ceux qui ont brillé. Au contraire, l’équipe de France a eu toutes les peines du monde à enchaîner les mouvements. Et les défaillances individuelles sont venues assombrir le tableau. En face, les Slovaques ont affiché une belle maîtrise collective et leur ouverture du score en première mi-temps a été la récompense d’une longue période de domination. Les Français auront plusieurs fois l’occasion de revenir, le plus souvent sur coup de pied arrêté. Mais la maladresse est venue s’en mêler. A l’arrivée, triste sortie des A’ qui devrait certainement fermer la porte aux A à plusieurs joueurs.

Les Slovaques
Un collectif vraiment bien huilé et d’une grande sérénité, beaucoup de technique individuelle : cette équipe réserve de la Slovaquie a été étonnante. Et sa victoire est tout sauf un scandale. Mention spéciale à HOLOSKO et HODUR qui ont fait beaucoup de mal aux Bleus en première période. A noter en revanche le peu de sérénité du gardien KUCIAK dans ses sorties aériennes. Il a d’ailleurs été remplacé à la pause.

Les Français
Que pouvait-on espérer de cette sortie des A’ ? Un manque d’automatismes, des joueurs qui n’ont pas encore tous repris leur championnat : difficile d’espérer un ensemble fluide et efficace. Du coup, ce sont surtout les prestations individuelles qui devraient peser dans la prochaine sélection de Raymond Domenech. Et dans ce domaine, plusieurs joueurs ont clairement perdu du terrain. D’autres, au contraire, ont vraiment étonné.

Ils ont raté leur match
SOS défense centrale. Entre un Sébastien SQUILLACI d’une étonnante fébrilité et un Jean-Alain BOUMSONG absent au marquage sur le but slovaque, l’axe central des Bleus n’a pas franchement marqué des points. D’autant que les deux hommes ont eu l’occasion de se rattraper offensivement mais ils ont tous les deux raté leur tête malgré des positions idéales. A droite, ZEBINA n’a pas été non plus convaincant. Beaucoup de retard lors de ses interventions défensives et lui aussi maladroit malgré une balle de but dans les pieds. Ces trois défenseurs avaient l’occasion de briller à l’heure où la défense des Bleus est décimée. Mais ils n’ont pas saisi leur chance. Au milieu, on attendait forcément mieux de la paire Lassana Diarra- Alou DIARRA. Et cette association n’a pas fonctionné. Trop de ballons perdus et surtout un impact physique loin du niveau espéré. Surtout de la part du Bordelais. A la pointe de l’attaque, nouvelle sortie fantomatique en Bleus pour TREZEGUET. L’attaquant de la Juventus n’a évidemment pas eu beaucoup d’occasions de s’illustrer mais à eux reprises, il aurait pu marquer sur des bons ballons dans la surface. Et jamais il n’a attrapé le cadre de la cage slovaque. On attend forcément bien mieux de lui. Mais Raymond Domenech compte-t-il encore sur lui ?

Un match plutôt neutre
Loin d’être transcendant dans son couloir gauche, M.SILVESTRE a eu le mérite de s’appliquer à bien bloquer les offensives adverses. Son apport devant a en revanche été nul. Pas convaincant mais pas non plus catastrophique. Même bilan pour D.CISSE qui n’a joué qu’une petite heure mais qui a énormément bougé sur le front de l’attaque. Quelques balles de but dans ses pieds mais sans réussite. Dans sa cage, FREY n’a lui été mis à contribution qu’à deux reprises. Une première fois avec réussite avec une double parade efficace. Mais moins d’inspiration sur le but slovaque, le gardien français ayant décidé de rester sur sa ligne. Difficile cependant de le rendre responsable. Au milieu, Lassana DIARRA a fait beaucoup d'efforts. Mais souvent un manque de lucidité, sans doute par désir de trop en faire. Son association avec Alou Diarra a déçu. PIQUIONNE, MAVUBA, REVEILLERE et Z.CAMARA, entrés en jeu, ont eux essayé d’apporter un peu de vitesse dans le jeu. Mais sans y parvenir. Leur entrée respective a été assez anonyme.

Ils ont agréablement surpris
Même s’il a eu du déchet dans ses passes, le jeune BRIAND a été assez convaincant. Plein de culot et d’envie, il a énormément participé au jeu. Mais la plus belle surprise est venue de MATHIEU, le Toulousain distillant de nombreux coup-francs avec précision et multipliant les montées côté gauche. Sans doute l’homme du match des Bleus.

L’arbitre du match : M.Steiner (AUT)
Rien à signaler dans une partie amicale du début à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 12:51

« Je ne revendique rien »
mardi 21 août 2007 - 14 h 23 - François DAVID



Joueur le plus régulier du PSG, Mickaël Landreau va vivre un mois d’août chargé. Avec le championnat mais aussi un déplacement en Italie que le nouveau gardien des Bleus ne peut occulter.

Mickaël Landreau, peut-on déjà se faire une idée de ce nouveau PSG ?
Je crois qu’il est encore trop tôt pour nous donner un style. Cela dépendra beaucoup de notre début de saison. Si à la fin du mois d’août on a quinze points, on évoluera avec beaucoup plus de sérénité que si on en a quatre. C’est une image mais pour l’instant, on ne connaît vraiment pas notre potentiel.
Après vos deux premiers matchs, il a quand même flotté un parfum d’espoir, non ?
A Paris, on aime faire des bilans après chaque match. C’est la notoriété du club qui veut ça. Mais même s’il y a du positif, on sait que seuls les résultats seront juges de paix. Au PSG, il n’y a que cela qui compte. Ce qui sera important, c’est de ne pas se louper dans le mois. Je pense que l’on pourra vraiment faire un bilan après la réception de Marseille début septembre.
Une semaine après, il y aura le match international face à l’Italie. Sentez-vous que les gens sont plus rassurés par vos dernières performances ?
Certainement. Mais le risque est de se laisser griser. Il faut sans arrêt se remettre en question et poursuivre la même idée : progresser. A Paris, à un poste où tu n’as jamais le droit à l’erreur, on me tombera dessus si je fais la moindre faute.
Mais quand même, l’Italie…
Italie-France est inscrit en bonne place sur mon calendrier, c’est vrai. Tout le monde m’en parle et j’ai déjà commencé à regarder les spécificités du jeu italien. Mais avant, je sais qu’il y a Lille et un match amical contre la Slovaquie. Ces rencontres ont aussi leur importance car si je ne suis pas bon, vous pensez que les gens seront rassurés ?

Existe-t-il néanmoins une excitation particulière à quelques semaines de ce rendez-vous ?
Ce sont des matchs incroyables, des rendez-vous tellement particuliers que n’importe qui voudrait les vivre. Jouer à San Siro, je ne l’ai jamais fait. Il y a aussi le contexte, un match important pour la qualification. Tout cela, je le sais. Comme je sais aussi que ce sera mouvementé. Déjà, en Espoirs (ndlr : défaite 2-1 au cours d’un match qui avait fait polémique), l’ambiance avait pas mal secoué…

« Il faut insister sur la notion de plaisir »
Comment faites-vous pour gérer votre stress ou votre impatience ?
Déjà, ce n’est pas la première fois que je suis confronté à ce genre de match. A Nantes, j’en ai vécu des tout aussi décisifs. C’était peut-être moins mis en avant mais croyez moi, c’était quelque chose ! J’ai aussi beaucoup appris lors de ma première année à Paris. Tout cela fait que la confiance avec mes coéquipiers s’est installée naturellement et que moi-même, j’ai confiance.
N’empêche que vos prestations apparaissent désormais naturelles : vous apparaissez comme un gardien crédible pour diriger la défense des Bleus…
C’est une continuité et une remise en question permanente. Si tu veux atteindre le haut niveau, tu dois passer par des étapes comme celles que j’ai vécues et celles que je m’apprête à vivre. Il faut aussi insister sur la notion de plaisir. Tous les jours, je me dis que je suis content de vivre ce que je vis. C’est aussi une source de motivation. Et puis, concernant le remplacement de Greg (ndlr : Coupet), il ne faut pas oublier que j’ai un certain vécu avec l’équipe de France. Je fréquente ce groupe depuis quelques années et j’ai disputé des matchs importants, comme la Géorgie (1-0) tout récemment.

Comment vivez-vous cette place de gardien numéro un en l'absence de Gregory Coupet ?
Je ne me pose pas trop de questions. Dans le haut niveau, on est regardé quoi qu'il arrive. Il faut être prêt. Avant de devenir un numéro un installé, il faut passer par des moments comme je vais en vivre prochainement. Cela viendra quand ça doit venir. Mon objectif actuel est de continuer à progresser et à emmagasiner de l'expérience.
Cela vous donne-t-il envie de devenir titulaire, même hors blessure ?
Chaque chose en son temps. Aujourd'hui, Greg reste devant. Je vais vivre une nouvelle étape ces prochains jours mais je ne revendique rien. Je cherche juste à être le plus régulier et compétitif possible.
Y a-t-il un décalage avec ce que vous vivez au quotidien avec le PSG et chez les Bleus ?
Non, je ne cherche pas à comparer car ce sont deux choses très différentes. Si je suis en équipe de France, c'est aussi grâce à Paris et à ce que j'ai vécu à Nantes. Tous ces moments, même les plus difficiles, vont continuer à m'apporter pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 12:52

Pour faire monter la pression
mardi 21 août 2007 - 18 h 53 - Nicolas PUIRAVAU



Pour sa rentrée, la France affronte mercredi soir la Slovaquie. Et plus qu’un match de reprise, il s’agit du dernier test avant les gros rendez-vous de septembre face à l’Italie et l’Ecosse.

Quel est le point commun entre la Slovaquie, l’Ecosse et l’Argentine ? Raymond Domenech, rarement pris à défaut lorsqu’il s’agit d’ouvrir l’album souvenirs des Bleus, aura vite fait de reconnaître le nom des trois formations qui ont battu l’équipe de France depuis qu’il en est le sélectionneur. Mais à l’heure de retrouver des Slovaques qui étaient venus s’imposer au Stade de France en mars 2006, la nostalgie n’est pas vraiment de mise. « C’est le moment crucial d’une saison et d’une époque, rappelle ainsi Raymond Domenech. Ce match est important pour regrouper tout le monde et fixer à nouveau les objectifs. On passe trois jours à redéfinir les valeurs du groupe. Pour cela, ils n’ont pas trop besoin de moi car je pense que les anciens vont faire passer le message. L’équipe de France, ça veut dire quelque chose. L’esprit de l’équipe, l’envie d’être en équipe de France, tout cela est très important. Si on veut aller au bout, tout le monde doit tirer dans le même sens en se disant que c’est important. L’état d’esprit fait souvent la différence et c’est l’équipe la plus forte mentalement qui s’impose au final. »
En décidant d’emmener 33 joueurs avec lui en Slovaquie et d’y disputer deux rencontres (les A’ ont joué mardi soir), Raymond Domenech a donc décidé d’envoyer un signe fort à son groupe. « Il y aura normalement une équipe qui préparera mieux les matchs contre l’Italie et l’Ecosse que l’autre mais je veux maintenir tous les joueurs sous pression, reconnaît le sélectionneur. Il ne faut pas oublier qu’il y a aussi les Féroé, la Lituanie et l’Ukraine qui se profilent. Ce qui compte, c’est de se mobiliser. Il faudra être prêts pour les matchs de qualification. » Dans cette optique, il faudra bien sûr composer sans les cadres défensifs (Coupet, Sagnol, Thuram et Gallas), tous blessés. « C’est étonnant toutes ces blessures et on peut se poser des questions sur ce qui se passe en vacances ou dans la préparation », a même lâché Domenech lundi à Clairefontaine.
Moins étonnant en revanche, les échéances capitales des Bleus début septembre. La qualification pour l’Euro 2008 passera d’abord par l’Italie puis fera une halte au Parc des Princes où l’Ecosse se présentera. Même si Raymond Domenech a essayé à plusieurs reprises de dédramatiser les deux évènements. « Qu’on prenne zéro, un ou trois points en Italie, rien ne sera joué, estime le sélectionneur. Tout sera encore possible. On fera le bilan à la fin. Les autres matchs sont aussi importants et le match aux Féroé compte aussi trois points. Ce ne sont pas des matchs évidents. Ce n’est pas le match contre telle ou telle équipe qui fait la différence mais bien le total des points. Sur le terrain face aux Italiens, on sait que ça ne sera pas une partie de plaisir. Il faudra être solide et ambitieux pour réussir quelque chose. Après, il faudra tout donner. L’essentiel, c’est d’être à la hauteur de l’évènement. Si l’adversaire nous est supérieur, c’est la loi du sport et il faut l’accepter. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 18:34

SLOVAQUIE RIME AVEC ITALIE
Par Cédric ROUQUETTE


Même s'il a élargi son groupe à trente-trois joueurs, Raymond Domenech va aligner ce soir en Slovaquie un onze de départ proche de celui qui ira jouer en Italie le mois prochain. Il faudra songer à remplacer les absents, Coupet, Gallas et Thuram... vaste programme.

Mickaël Landreau n'a encaissé aucun but en sélection à ce jour. A suivre. (L'Equipe)



SUR LE MÊME SUJET

Slovaquie - France A' : 1-0 L'équipe de France France - Slovaquie 2006 : 1-2

La chance de Mexès avant San Siro
Qu'il le revendique ou qu'il s'en dédouane, Raymond Domenech a beaucoup fait ces derniers jours pour la promotion d'Italie - France, match au sommet du groupe B des qualifications pour l'Euro 2008 qui, à première vue, n'en avait pas besoin. En sortant la machine à petites phrases un mois à l'avance et en livrant quasiment quarante noms en pâture pour le déplacement en Slovaquie, histoire d'aiguiser les ambitions, le sélectionneur a entrepris une rupture nette dans la routine habituelle des matches amicaux du mois d'août. Ce sont généralement d'aimables parties de préparation où les temps de jeu se divisent en autant de parts que possible, et avec des tunnels d'ennui rendus incontournables par le manque de préparation. Pour les Bleus, le plus souvent, il y a aussi la victoire au bout. Il faut se méfier; en ces périodes de rodage, de l'adage selon lequel la manière compte plus que le résultat. La dernière fois que Raymond Domenech l'avait adopté ostensiblement, la France avait perdu. Et c'était justement contre la Slovaquie (1-2), au Stade de France, le 1er mars 2006, pour la première défaite de son mandat. L'équipe de France n'a pas perdu son test de rentrée depuis août 1992 (0-2 contre le Brésil). Elle avait enchaîné par une défaite exactement dans le même registre, en Bulgarie sur la route de la Coupe du monde (0-2). Inutile de faire un dessin ce qu'il faut éviter avant le combat de Milan, le 8 septembre. Les énigmatiques A' battus hier à Senec (0-1) n'ont pas tracé la voie.


sas_formatid=632; // Format : sky_droit 300x250
sas_target=''; // Targeting
SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);




LES EQUIPES PROBABLES


SLOVAQUIE : Senecky - Krajcik, Durica, Klimpl, Cech - Sestak, Hamsik, Strba, Hodur - Mintal, Vittek.
FRANCE : Landreau - Clerc, Mexès, Abidal, Evra - Vieira (cap.), Makelele - Ribéry, Nasri, Malouda - Henry.




Il est acquis que la vie d'une sélection est un éternel renouvellement. La feuille de match de ce soir en apportera l'éclatante démonstration. Par rapport à l'équipe battue il y a dix-sept mois, Vieira devrait être le seul joueur commun aux deux onzes de départ. Les autres sont aujourd'hui retraités (Zidane, Barthez, Dhorasoo), en réserve (Boumsong, Silvestre, A. Diarra, Trezeguet), remplaçants (Anelka, vraisemblablement, puisque Henry est de retour) ou blessés (Thuram, Sagnol). La dramaturgie d'Italie - France, vers lequel seront tournées toutes les pensées d'un 4-2-3-1 désormais traditionnel, se bonifie justement de plusieurs absences programmées de joueurs majeurs à San Siro : Coupet, Gallas et Sagnol. Il n'y aura que 90 minutes pour concevoir une parade. Ajoutée à l'absence de Thuram, ce soir à Trnva, c'est une défense quasi expérimentale que Raymond Domenech va observer après les moments de bouillie proposés hier par l'arrière-garde des A'. Dans le but, Landreau poursuivra un apprentissage débuté en 2001, avant de doubler son capital sélections d'ici la fin de l'année. Son niveau de jeu en L1 et sa feuille internationale (0 but encaissé) n'inspirent aucune crainte. Mexès, branché sur courant alternatif avec Raymond Domenech, tient une occasion de montrer qu'il est toujours un candidat naturel aux plus hautes fonctions. La Serie A italienne, où il brille avec la Roma, en est convaincue depuis plusieurs saisons. Pour la première fois en équipe de France, la structure de la liste le place en numéro trois, devant Squillaci, Boumsong et Givet. Le genre d'occasion qui ne se présente pas cinquante fois.

Après 2006 et les A', la Slovaquie vise le triplé
Si Raymond Domenech va au bout de l'idée suggérée hier aux entraînements, aucun joueur du cinq-type de derrière ne sera à son poste (Coupet - Sagnol, Thuram, Gallas, Abidal). Abidal devrait laisser sa place de latéral gauche à Evra et glisser dans l'axe. Dans un équilibre d'équipe à ce point perturbé, le Minot Nasri devra aussi apprendre à digérer ses responsabilités nouvelles en sélection en tant qu'animateur du jeu, alors qu'il n'est pas 100%. Il ne faut pas noircir le tableau : les Bleus n'étaient pas au complet, non plus, en juin dernier contre l'Ukraine (2-0) et la Georgie (1-0). Vieira et Henry effectuent justement leur retour aujourd'hui. La Slovaquie n'a pas spécialement prévu de douceurs pour marquer le coup. La victoire des A', hier, s'ajoute à celle de 2006 pour créer la possibilité d'un curieux triplé, qui serait un authentique moment de gloire pour cette nation indépendante depuis 1993, et qui n'a jamais participé à une grande compétition. Le retour simultané de Mintal et Vittek aiguise son appétit avant un double rendez-vous contre l'Irlande et le Pays de Galles, sur la route de l'Euro 2008. La Slovaquie ne méconnaît pas la curieuse malédiction qui plane sur les Bleus de Domenech. Quand Gallas n'est pas là, la défaite est systématique (Slovaquie 1-2, Ecosse 0-1, Argentine 0-1). Cette série doit s'arrêter avant le mois prochain. Le plus tôt sera le mieux.

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Mer 22 Aoû - 18:41

Landreau: "Génial à jouer"

21/08/2007 - 16:50 Propos recueillis pas MICHAEL BALCAEN
De Sports.fr, à Clairefontaine Propulsé titulaire en l'absence de Grégory Coupet, Mickael Landreau attend beaucoup de cette rencontre face à la Slovaquie, mercredi soir, dernier galop d'essai avant les rencontres cruciales face à l'Italie et à l'Ecosse, pour le compte des éliminatoires à l'Euro 2008. S'il sait pertinemment qu'il sera très regardé, le gardien du PSG n'en ressent pas forcément un surcroît de pression. Très efficace en club depuis le début de la saison, Landreau sait qu'il possède les qualités nécessaires pour tenir son rang.

Landreau attend avec impatience ce nouveau défi en bleu. (Maxppp)
Vous serez titulaire lors des prochaines rencontres. Vivez-vous différemment ce stage avec les Bleus ?
Oui et non. Contre la Slovaquie, ce sera un match de reprise pour l'équipe de France. C'est une rencontre importante pour se retrouver et prendre rendez-vous avant les deux matches très importants en septembre (Italie et Ecosse, ndlr).

Votre statut de numéro 1 ne change-t-il pas la donne ?
Je ne pense pas que mon statut ait changé. Dans la préparation, cela peut être différent même si quand on est numéro deux il faut aussi être attentif. Je vois plutôt ça comme de la continuité, une évolution même si je ne suis pas arrivé. Ça continue...

Est-ce qu'un match amical a la même saveur à vos yeux ?
Je n'ai pas 80 sélections ! La Slovaquie, je la prends comme un match important. L'enjeu est différent quand on porte le maillot de l'équipe de France avec seulement cinq ou six sélections. Même si ce n'est pas un match officiel, je serai regardé et jugé. Et puis, il y a des choses à préparer avant les matches en Italie et contre l'Ecosse qui seront capitaux.

"Je sais que tout peut être interprété par rapport à Greg"

Vous risquez de ne pas avoir énormément de travail en Slovaquie ?
On ne sait jamais ce qui va se passer. C'est une sorte de mélange de patience et d'attention. Il faut être prêt car on ne peut jamais écrire un match à l'avance.

Quel regard portez-vous sur l'équipe de France ?
Je l'ai toujours vue, dès les sélections de jeunes, comme un fil conducteur. Cela correspond à une régularité, à un travail quotidien, la garantie d'être dans le bon sens. C'est comme un fil rouge qui indique que tu restes dans le haut niveau. L'équipe de France, c'est la référence, une fierté, cela représente beaucoup d'être présent ici.

Vous parlez de progression, apprenez-vous de vos coéquipiers ?
On apprend de chaque gardien. Il faut prendre des choses tout en se connaissant. Chacun a des qualités naturelles, j'observe à chaque entraînement en essayant de me concentrer sur ce que je sais faire.

Est-ce que la dernière saison du PSG vous a endurci ?
Ça peut servir, elle a été importante pour moi. Il fallait vivre tout ça avant un nouveau cycle. C'est une forme de continuité, il y a des étapes à franchir et elles sont toutes importantes

Comment vivez-vous le début de saison de votre club ?
Les matches de préparation se sont bien passés mais ce n'est pas comme la compétition. Mais on ne fait pas non plus de bilan après quatre matches... Après une dizaine de journées on pourra en savoir plus.

On vous sent un peu sur la réserve. Etes-vous heureux de vivre ces événements ?
Je suis très heureux d'être dans cette situation mais je sais que tout peut être interprété par rapport à Greg. Je suis heureux de vivre ça mais pas de profiter de la blessure de Greg. Pour moi, c'est évident que c'est un plus. Je suis content de vivre ces moments forts et je souhaite en vivre le plus possible.

Pensez-vous avoir moins le droit de faire une erreur qu'un habituel titulaire ?
Je ne pense pas à ça. La pression, on la sent forcément. Personnellement, c'est un défi. Avec tout ce qu'engendre l'équipe de France, il y a aussi une attente extérieure. Ce sont des matches géniaux à jouer. C'est le haut niveau, quoiqu'il en soit on sera très regardé. Avant d'être un numéro un installé, il y a des étapes à franchir. Maintenant, ce n'est pas une rencontre qui va tout remettre en cause.

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 9:49

LA TÊTE A L'ENDROIT
Par Cédric ROUQUETTE


Au lendemain de l'effrayante défaite A' contre la Slovaquie (0-1), l'équipe de France a rendu une copie propre à Trnaa dans le match des grands (1-0, but de Henry). En alignant Anelka à la place de Nasri, Raymond Domenech s'est donné une option supplémentaire pour le match en Italie le 8 septembre.


Nicolas Anelka a été préféré à Samir Nasri dans le onze de départ. Et pour San Siro ? (L'Equipe)

Henry comme Giggs
Raymond Domenech ne dira peut-être pas ce qui l'a poussé à écarter Samir Nasri de son onze de départ. Une certitude, le Minot, qui avait gagné sa place chez les Bleus au printemps dernier, a connu une préparation perturbée à Marseille, avec qui il n'a pris part qu'à un match en quatre journées de L1. C'était une raison suffisante pour ne pas exclure Nicolas Anelka après tous les services rendus ce printemps, malgré le retour programmé de Thierry Henry. Revenue à ce bon vieux 4-4-2, l'équipe de France a offert mercredi la plupart des gages qu'elle pouvait donner à pareille époque de l'année, en remportant son premier match de la saison en Slovaquie (1-0). Ce n'était pas gagné d'avance au lendemain du faux match offert par les A' mardi (0-1), et moins de deux ans après la défaite du Stade de France (1-2), où les Bleus s'étaient offert malgré une large domination. Cette fois, ils ont fait le travail en concédant peu d'occasions et en multipliant les situations favorables. Un certain manque d'adresse qu'il faudra régler le 8 septembre, en Italie, a empêché la France de creuser un écart plus large et de marquer sur action de but. Thierry Henry a célébré son retour avec les Bleus d'un quarantième but, inscrit sur un coup franc vicieux, frappé sans attendre le coup de sifflet de l'arbitre. Un geste jumeau de celui réalisé par Ryan Giggs en février dernier lors d'un Lille - Manchester de Ligue des champions resté fameux (0-1).
40e BUT DE HENRY


Thierry Henry a inscrit en Slovaquie son quarantième but en équipe de France. Il n'est plus qu'à une longueur du record historique de Michel Platini (41). Son premier devancier au classement des buteurs les plus efficaces de l'histoire des Bleus est David Trezeguet (34).




Le jour même où l'Italie a ouvert les vannes en Hongrie après avoir marqué la première (défaite 3-1), il n'est pas inintéressant de constater que les Bleus se spécialisent à grand pas dans le ''score and lock''. Ils ont remporté leurs cinq derniers matches sans encaisser de but, quatre fois sur ce score minimal de 1-0 (Lituanie, Autriche, Géorgie, Slovaquie). A deux semaines et demies du choc de San Siro, voilà le sélectionneur capable de sortir deux coups de sa manche : un 4-2-3-1 dans la continuité de la Coupe du monde avec Nasri en soutien d'une pointe. Ou ce 4-4-2 plutôt rassurant, à condition, évidemment, de l'animer par deux attaquants aussi mobiles et coordonnés qu'Anelka et Henry. Ce n'était plus le cas depuis longtemps avec Henry et Trezeguet. L'équilibre de l'équipe n'est pas fondamentalement différent entre les deux formules, à condition de jouer en avançant. C'est ce que les onze Bleus sont parvenus à réaliser à Trnava contre une équipe rigoureuse et ambitieuse. L'axe Mexès - Abidal s'est montré parfaitement rassurant et paraît doté d'un volume technique supérieur à la paire Thuram - Gallas. La malédiction voulant que toute absence du second soit sanctionnée par une défaite n'a plus cours. Mexès lui ravira peut-être son statut de porte-bonheur. En 8 sélections, il a gagné huit matches, pour aucun but encaissé. La feuille de Landreau, remplaçant désigné de Coupet, demeure presque aussi impeccable (6 sélections, 5 victoires, 0 but encaissé).

Domenech a le choix
Le gardien du PSG s'est chauffé les gants à la 47e sur une violente frappe d'Hamsik. Pour son retour, Vieira a jailli et distribué autant qu'il l'a pu, c'est-à-dire moins d'une heure. Evra, au poste de latéral gauche, a lui aussi défendu une candidature solide. Clerc, à droite, n'a pas perdu son temps non plus. Mais en donnant une demi-heure de jeu à Sagna (et sa première sélection), le sélectionneur a semblé abonder dans le sens de Zebina. Le Turinois déclarait lundi qu'une place derrière Sagnol était à prendre. Une équipe qui se procure autant d'occasions que la France mercredi est, de toute façon, une équipe qui ne perd pas son temps. Le film du match aurait pu être différent si M. Egorov avait sifflé un penalty pour les Slovaques à la 32e, pour une main d'Evra dans la surface, aussi involontaire que décollée du corps. Henry, avant d'ouvrir la marque, avait cependant eu trois occasions nettes (24e, 32e, 33e). Malouda (61e), Anelka (64e) puis Ribéry (65e) ont manqué de précision pour doubler la mise. Mexès, avant d'être curieusement remplacé par Boumsong (88e), heurta la barre transversale, comme il l'avait fait lors de sa première sélection en 2002 (76e). A ce moment-là, Nasti était à peine entré en jeu. Moins de vingt minutes, ce fut assez pour voir une louche astucieuse et une occasion franche de la part du Marseillais. Avant Milan, Raymond Domenech a le choix des armes.

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 9:57

Une copie plutôt propre

Nicolas PUIRAVAU - mercredi 22 août 2007 - 22h40

Pour sa rentrée estivale avant les échéances de septembre, l’équipe de France s’est imposée en Slovaquie au terme d’un match sérieux et appliqué. Et la défense a bien tenu malgré les nombreuses absences. Feuille de match

Match amical
SLOVAQUIE - FRANCE : 0-1

Stadium A.Malatinskeho
13 164 spectateurs
Temps beau
Pelouse en bon état

Arbitre
M.Eogorov (RUS) : 6

But : Henry (39eme) pour la France

Avertissements : Klimpl (22eme), Sestak (40eme), Slovak (69eme) et Holosko (92eme) pour la Slovaquie – Malouda (48eme) et Makelele (49eme) pour la France

Expulsion : Aucune

Slovaquie
Senecky : 5
Krajcik : 5,5
(Strba, 85eme)
Durica : 5
Klimpl : 5,5
Cech : 5
Sestak : 5
(Slovak, 46eme : 5)
Hamsik : 5,5
(Brezinsky, 85eme)
Sapara : 5
(Kozak, 73eme)
Had : 5
(Zofcak, 67eme)
Mintal : 4,5
(Holosko, 46eme : 5,5)
Vittek (cap) : 6

Sélectionneur : J.Kocian

France
Landreau : 6
Clerc : 5,5
(Sagna, 63eme)
Mexès : 7
(Boumsong, 88eme)
Abidal : 6,5
Evra : 5,5
Makelele : 6,5
Vieira (cap) : 6
(Toulalan, 59eme)
Malouda : 5,5
Ribéry : 6
(Nasri, 73eme)
Anelka : 7
Henry : 6
(Benzema, 85eme)

N'ont pas participé
Ramé (g)
Frey (g) Givet
L.Diarra

Sélectionneur : R.Domenech

Dans les coulisses du Stadium A.Malatinskeho (Trnava)
- En concurrence avec Gaël Givet, c’est finalement Eric Abidal qui a été titularisé dans l’axe de la défense aux côtés de Philippe Mexès, Patrice Evra s’occupant lui du couloir gauche. C’est seulement la deuxième fois que le néo-Barcelonais évolue à ce poste avec les Bleus, la première fois remontant au 18 août 2004 face à la Bosnie lors du premier match de l’ère Domenech.

- Bien qu’ayant joué la veille avec la sélection A’, Sébastien Frey, Jean-Alain Boumsong et Lassana Diarra figuraient sur la feuille de match. Ils ont pris place sur le banc de touche, Boumsong entrant même pour les derniers instants de la rencontre.

- Une victoire, un nul et une défaite. Voilà quel était le bilan des confrontations des Bleus face à la Slovaquie avant ce match amical. La dernière opposition entre les deux pays, amicale elle aussi, avait d’ailleurs vu la France s’incliner (2-1 le 1er mars 2006).

- Un des deux pylônes électriques du Stadium A.Malatinskeho a sauté en début de rencontre. Pas de quoi interrompre la partie d’autant que la lumière est rapidement revenue.

- Albert Emon, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, était présent dans les tribunes pour assister à ce Slovaquie-France.

- En ouvrant le score à la 39eme minute, Thierry Henry a inscrit son 40eme but en 93 sélections. L’attaquant de Barcelone n’est donc plus qu’à une réalisation de Michel Platini (41 buts en 72 sélections).

- Après la sortie de Patrick Vieira juste avant l’heure de jeu, c’est Thierry Henry qui a hérité du brassard de capitaine. L’attaquant français, remplacé à la 85eme minute, l’a ensuite confié à Claude Makelele.

- Première sélection pour Bakari Sagna qui a remplacé François Clerc à la 63eme minute.

Les faits du match
17eme minute
Première frappe de la rencontre et elle est en faveur des Slovaques avec Cech qui récupère le ballon à l’entrée de la surface après un renvoi difficile d’Evra. Le capitaine slovaque arme un tir à ras de terre qui passe de peu à côté du poteau gauche de Landreau.

24eme minute
Magnifique geste d’Anelka qui récupère un ballon difficile avant de filer vers la cage slovaque. L’attaquant de Bolton sert Henry sur sa droite à l’entrée de la surface pour une frappe sans contrôle. Mais le tir du joueur de Barcelone passe à côté.

34eme minute
Ouverture de Vieira dans le dos de la défense slovaque pour Henry qui file seul au but. L’attaquant français élimine le gardien avant de frapper du gauche. Mais son tir est trop croisé et le ballon passe devant la ligne de but.

39eme minute (0-1)
Bon coup-franc pour l’équipe de France suite à une faute sur Anelka. Alors que le gardien slovaque place son mur, Thierry Henry en profite pour frapper rapidement et ouvrir le score, l’arbitre validant ce but puisqu’il avait visiblement donné son accord à l’attaquant français.

44me minute
Anelka, côté droit, repique dans l’axe et frappe du gauche à l’entrée de la surface. Directement sur le gardien slovaque qui capte bien le ballon.

47me minute
Puissante frappe de Sapara à l’entrée de la surface française. Landreau se détend sur sa gauche et détourne la frappe du joueur slovaque.

51me minute
Nouvelle frappe slovaque signée Holosko. Un ballon flottant qui oblige Landreau à une nouvelle parade des deux poings.

61me minute
Enorme occasion pour Malouda qui se retrouve seul face à la cage slovaque. Mais le joueur de Chelsea pousse trop loin son ballon et il vient buter sur le gardien adverse.

65me minute
Anelka entre dans la surface côté droit et frappe en force après un bon dribble sur un défenseur slovaque. Mais parade du gardien qui repousse le ballon.

76me minute
Bonne tête de Mexès à la réception d’un corner de Malouda. Mais la transversale repousse la tentative du défenseur de l’AS Rome. Le ballon revient sur Henry qui tente de frapper mais qui est contré par la défense slovaque.

80me minute
Corner de Nasri qui trouve Sagna, compétemment seul dans la défense slovaque. Mais la tête du défenseur d’Arsenal passe au-dessus.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Si la sélection A’ a déçu mardi soir face à son homologue slovaque, les « titulaires » n’ont eux pas raté leur rentrée des classes. Un succès sur le plus petit des scores mais une impression d’ensemble plutôt rassurante à deux semaines du déplacement en Italie. Tout n’a bien sûr pas été parfait, notamment dans la finition offensive. Mais les Bleus ont montré de belles choses, à commencer par une solidité défensive qui a dû faire plaisir à Raymond Domenech en l'absence de trois de ses habituels cadres de ce secteur (Sagnol, Thuram et Gallas). Avec en prime un Landreau qui a brillé dans sa cage, les Français vont désormais pouvoir se tourner vers le rendez-vous de Milan. Et on signerait déjà bien volontiers pour un score identique au coup de sifflet final.

Les Slovaques
Après un premier quart d’heure très difficile, les Slovaques ont ensuite posé davantage de problèmes aux Bleus. Mais sans réellement mettre en difficulté le bloc défensif français. En fait, seules deux frappes en début de deuxième mi-temps ont mis Landreau à contribution. Et sans la maladresse de leurs adversaires, les Slovaques auraient pu craquer en fin de match, les espaces béants étant mal exploités par les visiteurs. On retiendra malgré tout la combativité de KRAJCIK en défense et la belle activité du capitaine VITTEK qui a multiplié les frappes dans cette partie.

Les Français

En l’absence de la paire Gallas-Thuram et alors que LANDREAU a parfaitement assumé son nouveau statut de numéro un pendant la blessure de Coupet, Philippe MEXES a très clairement pris les clés de la défense française. Sûr dans son placement et dans ses interventions, le joueur de l’AS Rome a également été tout prêt de marquer en expédiant une tête sur la barre du gardien slovaque. Huitième victoire pour lui en autant de sélections : jolie statistique personnelle. Aux côtés de l’ancien Auxerrois, Eric ABIDAL retrouvait lui l’axe central des Bleus plus de trois ans après sa seule expérience à ce poste. Retrouvailles réussies avec énormément de sérénité dégagée par le néo-Barcelonais. Patrice EVRA, qui lui a « succédé » dans le couloir gauche, a alterné le bon et le moins bon. Convaincant défensivement, son apport devant a été plus brouillon avec quelques mésententes à la clé. De l’autre côté, François CLERC a été sobre. Rarement en difficulté, il a souvent proposé des solutions mais le Lyonnais n’a pas été souvent sollicité. Dans l’entrejeu, MAKELELE a été le principal récupérateur de ballons avec son habituel sens du placement. Une aubaine pour VIEIRA qui, à ses côtés, a lui souvent lancé les offensives des Bleus. On attendait en revanche un peu mieux de RIBERY et MALOUDA dans leur couloir respectif. Sans démériter, les deux hommes n’ont pas su faire la différence, le second manquant même une énorme occasion en raison d’une très mauvaise conduite de balle. Soirée également contrastée pour HENRY, maladroit à deux reprises devant la cage avant de marquer sur coup-franc. Un but qui a fait râler le public slovaque puisque l’arbitre du match a donné son accord pour une frappe alors que le gardien plaçait son mur. Pas de quoi polémiquer même si les Lillois se souviennent forcément d’un but similaire inscrit par Giggs l’an dernier en Ligue des Champions… On retiendra plutôt la nouvelle très bonne performance de Nicolas ANELKA, de tous les coups ce soir et qui a seulement manqué parfois d’un peu de lucidité dans sa dernière passe. Mais l’attaquant de Bolton est très précieux et sa titularisation en Italie aux côté de Henry semble déjà acquise.

L’arbitre du match : M.Eogorov (RUS)
Quelques cartons à sortir histoire de calmer les esprits quand cela a commencé un peu à chauffer. Et puis ce but de Thierry Henry qu’il « provoque » en donnant son feu vert à l’attaquant français pour tirer un coup-franc.

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 10:00

Si je dois ressortir trois joueurs : MEXES - MAKELELE -ET ANELKA,
Oui la copie est porpre, oui ils ont été sérieux et appliqués mais la finition laisse à désirer, ils auraient du tuer le match !
Bon ce n'était qu'un match amical !

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierro
Poussin
Poussin


Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 26
Localisation : Lyon
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : Le sports/Lycéen
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 12:52

oué c'était qu'en amical et de toute facon l'Italie n'a pas fait mieux ils ont meme perdue.Ca se voyait que c'était 1 matche de reprise ca manquait quand meme de rythme.
Par contre les joueurs de l'équipe de france A' pevent se faire du souci quand a leurs selections pour le match contre l'itallie.Le match des A' ca faisait longtemps que j'avais pas vue 1 match aussi naze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 14:43

J'ai pas vue les matchs mais le résultat me laisse penser qu'on a un probleme récoeurant de finition. Quand je vois le but qu'on met je serais dégouter si j'étais slovaque et je trouve que c'est un coup de pute et qu'il n'y a rien de fair play la dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Jeu 23 Aoû - 15:16

Une copie plutôt propre
mercredi 22 août 2007 - 22 h 40 - Nicolas PUIRAVAU



Pour sa rentrée estivale avant les échéances de septembre, l’équipe de France s’est imposée en Slovaquie au terme d’un match sérieux et appliqué. Et la défense a bien tenu malgré les nombreuses absences.

Dans les coulisses du Stadium A.Malatinskeho (Trnava)
- En concurrence avec Gaël Givet, c’est finalement Eric Abidal qui a été titularisé dans l’axe de la défense aux côtés de Philippe Mexès, Patrice Evra s’occupant lui du couloir gauche. C’est seulement la deuxième fois que le néo-Barcelonais évolue à ce poste avec les Bleus, la première fois remontant au 18 août 2004 face à la Bosnie lors du premier match de l’ère Domenech.

- Bien qu’ayant joué la veille avec la sélection A’, Sébastien Frey, Jean-Alain Boumsong et Lassana Diarra figuraient sur la feuille de match. Ils ont pris place sur le banc de touche, Boumsong entrant même pour les derniers instants de la rencontre.

- Une victoire, un nul et une défaite. Voilà quel était le bilan des confrontations des Bleus face à la Slovaquie avant ce match amical. La dernière opposition entre les deux pays, amicale elle aussi, avait d’ailleurs vu la France s’incliner (2-1 le 1er mars 2006).

- Un des deux pylônes électriques du Stadium A.Malatinskeho a sauté en début de rencontre. Pas de quoi interrompre la partie d’autant que la lumière est rapidement revenue.

- Albert Emon, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, était présent dans les tribunes pour assister à ce Slovaquie-France.

- En ouvrant le score à la 39eme minute, Thierry Henry a inscrit son 40eme but en 93 sélections. L’attaquant de Barcelone n’est donc plus qu’à une réalisation de Michel Platini (41 buts en 72 sélections).

- Après la sortie de Patrick Vieira juste avant l’heure de jeu, c’est Thierry Henry qui a hérité du brassard de capitaine. L’attaquant français, remplacé à la 85eme minute, l’a ensuite confié à Claude Makelele.

- Première sélection pour Bakari Sagna qui a remplacé François Clerc à la 63eme minute.

Les faits du match
17eme minute
Première frappe de la rencontre et elle est en faveur des Slovaques avec Cech qui récupère le ballon à l’entrée de la surface après un renvoi difficile d’Evra. Le capitaine slovaque arme un tir à ras de terre qui passe de peu à côté du poteau gauche de Landreau.

24eme minute
Magnifique geste d’Anelka qui récupère un ballon difficile avant de filer vers la cage slovaque. L’attaquant de Bolton sert Henry sur sa droite à l’entrée de la surface pour une frappe sans contrôle. Mais le tir du joueur de Barcelone passe à côté.

34eme minute
Ouverture de Vieira dans le dos de la défense slovaque pour Henry qui file seul au but. L’attaquant français élimine le gardien avant de frapper du gauche. Mais son tir est trop croisé et le ballon passe devant la ligne de but.

39eme minute (0-1)
Bon coup-franc pour l’équipe de France suite à une faute sur Anelka. Alors que le gardien slovaque place son mur, Thierry Henry en profite pour frapper rapidement et ouvrir le score, l’arbitre validant ce but puisqu’il avait visiblement donné son accord à l’attaquant français.

44me minute
Anelka, côté droit, repique dans l’axe et frappe du gauche à l’entrée de la surface. Directement sur le gardien slovaque qui capte bien le ballon.

47me minute
Puissante frappe de Sapara à l’entrée de la surface française. Landreau se détend sur sa gauche et détourne la frappe du joueur slovaque.

51me minute
Nouvelle frappe slovaque signée Holosko. Un ballon flottant qui oblige Landreau à une nouvelle parade des deux poings.

61me minute
Enorme occasion pour Malouda qui se retrouve seul face à la cage slovaque. Mais le joueur de Chelsea pousse trop loin son ballon et il vient buter sur le gardien adverse.

65me minute
Anelka entre dans la surface côté droit et frappe en force après un bon dribble sur un défenseur slovaque. Mais parade du gardien qui repousse le ballon.

76me minute
Bonne tête de Mexès à la réception d’un corner de Malouda. Mais la transversale repousse la tentative du défenseur de l’AS Rome. Le ballon revient sur Henry qui tente de frapper mais qui est contré par la défense slovaque.

80me minute
Corner de Nasri qui trouve Sagna, compétemment seul dans la défense slovaque. Mais la tête du défenseur d’Arsenal passe au-dessus.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Si la sélection A’ a déçu mardi soir face à son homologue slovaque, les « titulaires » n’ont eux pas raté leur rentrée des classes. Un succès sur le plus petit des scores mais une impression d’ensemble plutôt rassurante à deux semaines du déplacement en Italie. Tout n’a bien sûr pas été parfait, notamment dans la finition offensive. Mais les Bleus ont montré de belles choses, à commencer par une solidité défensive qui a dû faire plaisir à Raymond Domenech en l'absence de trois de ses habituels cadres de ce secteur (Sagnol, Thuram et Gallas). Avec en prime un Landreau qui a brillé dans sa cage, les Français vont désormais pouvoir se tourner vers le rendez-vous de Milan. Et on signerait déjà bien volontiers pour un score identique au coup de sifflet final.

Les Slovaques
Après un premier quart d’heure très difficile, les Slovaques ont ensuite posé davantage de problèmes aux Bleus. Mais sans réellement mettre en difficulté le bloc défensif français. En fait, seules deux frappes en début de deuxième mi-temps ont mis Landreau à contribution. Et sans la maladresse de leurs adversaires, les Slovaques auraient pu craquer en fin de match, les espaces béants étant mal exploités par les visiteurs. On retiendra malgré tout la combativité de KRAJCIK en défense et la belle activité du capitaine VITTEK qui a multiplié les frappes dans cette partie.

Les Français

En l’absence de la paire Gallas-Thuram et alors que LANDREAU a parfaitement assumé son nouveau statut de numéro un pendant la blessure de Coupet, Philippe MEXES a très clairement pris les clés de la défense française. Sûr dans son placement et dans ses interventions, le joueur de l’AS Rome a également été tout prêt de marquer en expédiant une tête sur la barre du gardien slovaque. Huitième victoire pour lui en autant de sélections : jolie statistique personnelle. Aux côtés de l’ancien Auxerrois, Eric ABIDAL retrouvait lui l’axe central des Bleus plus de trois ans après sa seule expérience à ce poste. Retrouvailles réussies avec énormément de sérénité dégagée par le néo-Barcelonais. Patrice EVRA, qui lui a « succédé » dans le couloir gauche, a alterné le bon et le moins bon. Convaincant défensivement, son apport devant a été plus brouillon avec quelques mésententes à la clé. De l’autre côté, François CLERC a été sobre. Rarement en difficulté, il a souvent proposé des solutions mais le Lyonnais n’a pas été souvent sollicité. Dans l’entrejeu, MAKELELE a été le principal récupérateur de ballons avec son habituel sens du placement. Une aubaine pour VIEIRA qui, à ses côtés, a lui souvent lancé les offensives des Bleus. On attendait en revanche un peu mieux de RIBERY et MALOUDA dans leur couloir respectif. Sans démériter, les deux hommes n’ont pas su faire la différence, le second manquant même une énorme occasion en raison d’une très mauvaise conduite de balle. Soirée également contrastée pour HENRY, maladroit à deux reprises devant la cage avant de marquer sur coup-franc. Un but qui a fait râler le public slovaque puisque l’arbitre du match a donné son accord pour une frappe alors que le gardien plaçait son mur. Pas de quoi polémiquer même si les Lillois se souviennent forcément d’un but similaire inscrit par Giggs l’an dernier en Ligue des Champions… On retiendra plutôt la nouvelle très bonne performance de Nicolas ANELKA, de tous les coups ce soir et qui a seulement manqué parfois d’un peu de lucidité dans sa dernière passe. Mais l’attaquant de Bolton est très précieux et sa titularisation en Italie aux côté de Henry semble déjà acquise.

L’arbitre du match : M.Eogorov (RUS)
Quelques cartons à sortir histoire de calmer les esprits quand cela a commencé un peu à chauffer. Et puis ce but de Thierry Henry qu’il « provoque » en donnant son feu vert à l’attaquant français pour tirer un coup-franc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 48
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Ven 24 Aoû - 17:13

Italie : Materazzi ne croisera pas les Bleus (23/08/2007)

Le défenseur central de l’Inter Milan et de la sélection italienne, Marco Materazzi (34 ans), sera indisponible pour les quatre mois à venir. Touché mercredi soir face à la Hongrie (1-3), le champion du Monde italien est blessé à la cuisse et ne pourra donc pas croiser le fer avec l’équipe de France le 8 septembre prochain. (Par Nicolas Lagavardan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 48
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Lun 27 Aoû - 14:09

Italie : Toni incertain contre les Bleus (27/08/2007)

L’attaquant international italien Luca Toni (30 ans, 3 matchs et 3 buts en championnat cette saison) pourrait manquer le rendez-vous crucial face à l’équipe de France à Milan le 8 septembre prochain, comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2008. Le néo buteur du Bayern Munich a été touché à la cuisse ce week-end en Bundesliga et pourrait être indisponible pendant une dizaine de jours, relaie le club bavarois. (Par Nicolas Lagavardan)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Lun 27 Aoû - 14:11

Et en plus que cannavaro n'est pas en grande forme en ce moment !!!

Mais enfin bon va falloir faire tres attention

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Lun 27 Aoû - 14:29

celtic77 a écrit:
Et en plus que cannavaro n'est pas en grande forme en ce moment !!!

Mais enfin bon va falloir faire tres attention

Canavaro il a pas besoin d'être en forme pour poser des boites, par contre l'abscence de toni sa serait une bonne nouvelle pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celtic77
Joueur D'Or
Joueur D'Or


Masculin
Nombre de messages : 3163
Age : 47
Localisation : 77
Votre Equipe Préférée : PARIS SG RENNES NANTES
Loisirs / Emploi : SPORT MUSIQUE CINEMA
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   Lun 27 Aoû - 14:57

Et aussi celle de materazzi car malgré tout c'est lui qui tient la baraque en ce moment !

_________________

FV LIVE EST FAIT POUR VOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout Sur Les Bleus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout Sur Les Bleus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sorti tout droit du plein rhone !!!
» un GSXR qui se monte tout seul ...
» Photo rigolote -1 tout les jours
» Tout sur l'hameçon
» Pour faire Vivre Votre Club... Et tout savoir sur le Vélo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FVL - Soccer :: Archives FVL :: Corbeille & Archives 2006 / 2007 :: Football Francais :: Equipe De France-
Sauter vers: