AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Tennis

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 30 Mai - 19:30

Très grosse déception de Gasquet, je m'attendais a vraiment beaucoup mieux que lui. Quelle contre-performance, je suis vraiment déçu car je comptais sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tennis   Mer 30 Mai - 20:09

Et oui c'est bien malheureux tout sa parce que c'était notre meilleur chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Jeu 31 Mai - 4:11

UN SEUL NUAGE, GASQUET


Richard Gasquet, paralysé par le trac, s'est écroulé dès le deuxième tour, face au Belge Kristof Vliegen. Mais les belles victoires de Gaël Monfils, Michaël Llodra et Edouard Roger-Vasselin ont largement compensé la pluie fine tombée toute la journée.


Panne de courant pour Gasquet
Après un premier tour de chauffe sans réelle signification face à Nicolas Mahut, Richard Gasquet a trébuché dès le premier obstacle sérieux, incarné par Kristof Vliegen, 74e mondial et vainqueur de deux matches en quatre éditions. Le Biterrois gardait un cuisant souvenir de son premier affrontement avec le Belge, l'an dernier à Hambourg (défaite 6-4, 6-2). Ses rêves de revanche ont duré un set, le premier. Une heure durant, Gasquet, solide en revers, a cru prendre l'ascendant sur le Flamand, malgré une entame manquée (0-2). Mais les trois balles de sets effacées par Vliegen à 5-6, et surtout les cinq derniers points du tie-break abandonnés au Belge (de 4-2 à 4-7), en raison de fautes directes, ont plongé le numéro un français dans le noir. Au point de traverser les deux derniers sets comme un zombie (6-3, 6-1), incapable de réagir face aux initiatives d'un adversaire n'en demandant pas tant. A l'heure d'analyser sa performance, Gasquet ne se cherchait pas d'excuses. «Vliegen prend la balle tôt, tape fort, il est gênant à jouer, expliquait le Français, K.-O. Mais je me suis liquéfié. Je voulais trop bien faire, la pression était trop grande. Au premier set, j'ai réalisé de très beaux coups. Puis je me suis crispé. Je me suis dit : "cela va être dur, il va falloir faire trois sets." Et je suis parti dans la nullité la plus absolue.» Ce sera donc Vliegen qui devra se mesurer à l'Argentin Guillermo Canas, encore impressionnant face à Simone Bolelli (6-4, 6-3, 6-3).

Monfils et Llodra prennent la relève
La résignation affichée par Gasquet n'est pas dans les gènes de Gaël Monfils. Le Parisien a su se libérer de l'étreinte de Juan Ignacio Chela pour signer à Roland-Garros une première victoire en moins de cinq manches (3-6, 6-3, 6-3, 6-1), en 2h45 quand même. S'il manque encore un peu d'opportunisme pour saisir les occasions dès qu'elles se présentent (6 balles de break converties sur 18), Monfils a fini par écoeurer l'Argentin, en alternant amorties et coups gagnants du fond du court. De quoi faire le bonheur de Benhabilès, son nouveau coach, peu avare en encouragements et à l'origine des progrès offensifs de son élève. «Tarik me demande d'être agressif, d'aller au filet. A force, j'ai réussi à le faire», a confié Monfils, prêt à en découdre avec David Nalbandian.

Le tennis a l'air si facile quand Michaël Llodra est à l'oeuvre. Son but était simple, pour ne pas tomber dans les griffes de l'Espagnol, vainqueur en avril à Valence : prendre le filet le plus rapidement possible, quitte à essuyer quelques passings. Une tactique à double tranchant, provoquant la perte d'un tie-break bien démarré (5 points à 0). Mais une stratégie finalement payante, comme ce service-volée sur second service pour s'offrir une balle de match (2-6, 6-2, 6-7[7], 6-4, 6-4). «Je suis hyper fier de moi, savourait Llodra, opposé à Juan Monaco au prochain tour. Il ne faut pas banaliser ces choses. C'est la première fois que je gagne un match en cinq sets en étant mené deux sets à un.» Autre guerrier français récompensé, Edouard Roger-Vasselin, toujours invaincu en Grand Chelem... en deux rencontres. Le fils de l'ancien demi-finaliste du tournoi, époque Noah, a su remonter un break de retard dans la manche décisive pour renvoyer Radek Stepanek dans les bras de Martina Hingis (3-6, 6-1, 0-6, 6-4, 6-4).

Safin et ses démons
Malgré une baisse de régime sans conséquences au moment de conclure, Roger Federer n'a jamais laissé d'espoir à Thierry Ascione, déjà heureux de se retrouver en si bonne compagnie au deuxième tour (6-1, 6-2, 7-6[8]). Les autres gros bras sont passés sans frayeur, à l'image de Nikolay Davydenko (n°4, contre Giraldo), Novak Djokovic (n°6, face à Eschauer) et Tommy Robredo (n°9, contre Economidis). Mais le tournoi a perdu l'un de ses chouchous en la personne de Marat Safin. Le Russe, dont la régularité reste une quête inassouvie ces derniers mois, est tombé sous les coups du Serbe Janko Tipsarevic. Le 80e mondial aux faux airs de Gattuso, qui porte barbe noire, tatouages aux avant-bras et piercings au visage, a aussi fait preuve de talent et de clairvoyance dans les moments décisifs pour s'imposer logiquement (6-4, 6-4, 7-5). Le show offert par Safin (jets de raquette, autoflagellations sonores, plongeon désespéré au filet) a encore accentué les regrets du public du Lenglen de dire au revoir au Russe dès le deuxième tour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Jeu 31 Mai - 10:53

PROGRAMME DE JEUDI 31 MAI

DEBUT DES MATCHES A 11 HEURES
COURT PHILIPPE-CHATRIER
Lleyton Hewitt (AUS/n°14) - Gaston Gaudio (ARG)
Milagros Sequera (VEN) - Serena Williams (USA/n°8)
Amélie Mauresmo (FRA/n°5) - Nathalie Dechy (FRA)
Paul-Henri Mathieu (FRA) - Gilles Simon (FRA)




COURT SUZANNE-LENGLEN
Novak Djokovic (SRB/n°6) - Laurent Recouderc (FRA)
Jill Craybas (USA) - Maria Sharapova (RUS/n°2)
Flavio Cipolla (ITA) - Rafael Nadal (ESP/n°2)
Svetlana Kuznetsova (RUS/n°3) - Meghann Shaughnessy (USA)

COURT N°1
Marcos Baghdatis (CHY/n°16) - Kristian Pless (DEN)
Ana Ivanovic (SRB/n°7) - Sania Mirza (IND)
Carlos Moya (ESP/n°23) - Florent Serra (FRA)
Agnes Szavay (HON) - Anna Chakvetadze (RUS/n°9)

COURT N°2
Vera Douchevina (RUS) - Katarian Srebotnik (SLO/n°17)
Stanislas Wawrinka (SUI) - Ivan Ljubicic (CRO/n°7)
Fernando Verdasco (ESP) - Dmitry Tursunov (RUS/n°21)
Daniela Hantuchova (SVK/n°12) - Olga Poutchkova (RUS)

COURT N°3
Patty Schnyder (SUI/n°14) - Kateryna Bondarenko (UKR)
Mathieu Montcourt (FRA) - Jarkko Nieminen (FIN/n°20)
Diego Hartfield (ARG) - David Ferrer (ESP/n°12)
Anabel Medina (ESP/n°24) - Elena Likhovtseva (RUS)

COURT N°5
Nicole Pratt (AUS) - Lucie Safarova (RTC/n°25)

COURT N°6
Gisela Dulko (ARG/n°29) - Alla Kudryavtseva (RUS)
Oscar Hernandez (ESP) - Philipp Kohlschreiber (ALL/n°.28)

COURT N°7
Olivier Patience (FRA) - Mariano Zabaleta (ARG)
Shahar Peer (ISR/n°15) - Edina Gallovits (ROU)
Ai Sugiyama (JPN/n°21) - Meilen Tu (USA)
Nicolas Massu (CHI) - Igor Andreev (RUS)

COURT N°17
Karin Knapp (ITA) - Alona Bondarenko (UKR/n°22)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 1:24

ROLAND-GARROS


Deuxième tour hommes - Jeudi 31 mai



PATIENCE, ET LE BLEU REVIENT

Eclaircie à Roland-Garros. Le soleil est revenu, laissant les matches se dérouler normalement jusqu'au tout début de soirée. Le temps pour Rafael Nadal et Lleyton Hewitt de passer, tout comme Olivier Patience, beau vainqueur en cinq sets de Mariano Zabaleta. Laurent Recouderc, Florent Serra et Mathieu Montcourt se sont arrêtés là.


La patience a payé
Olivier Patience n'est que 129e mondial mais sur terre, il vaut bien plus. L'élève d'Eric Winogradsky a pris l'habitude, depuis plusieurs années, de faire la tournée sud-américaine, afin de se mesurer, avant le début de la saison européenne, aux vrais rats du fond de court. Et cette année, la tactique a payé. Ce jeudi, le Français s'est défait de Mariano Zabaleta (7-5, 6-3, 3-6, 2-6, 6-4 en 3h36), qui dans le genre rameur de fond se place là. L'Argentin est revenu à deux sets partout alors même que Patience connaissait un petit coup de mou et qu'une vieille douleur au quadriceps gauche se réveillait. Mais qu'à cela ne tienne, Olivier Patience a fini par le prendre à son propre jeu : c'est bien lui qui est ressorti vainqueur du combat et a s'est offert pour la première fois un troisième tour à Roland-Garros. «Ce qui fait la différence aujourd'hui, a-t-il expliqué, c'est surtout l'attitude que j'ai. Je suis combatif, je ne dis pas un mot, je m'accroche. C'est ce qui fait que je joue bien en ce moment.» Cet homme aura l'occasion de mettre de nouveau à l'épreuve son attitude, puisqu'au prochain tour, il sera opposé à Novak Djokovic.

Recouderc vers le Kazakhstan
Le Serbe s'est en effet défait en quatre sets d'un autre Français, Laurent Recouderc (6-3, 3-6, 6-3, 6-1 en 2h15). Sur le papier, trois cents places les séparaient. Mais si le 6e mondial a montré, à sa façon de serrer l'échange dans les moments importants et sa capacité à varier, qu'il était bien installé dans le top 10, le 306e a, lui, prouvé qu'il était sur la bonne voie pour que ce classement ne soit bientôt plus qu'un vieux souvenir. Le finaliste de Roland-Garros juniors en 2002 contre Richard Gasquet, issu des qualifications, affichait d'ailleurs malgré la défaite un large sourire qui ne trompait pas. «J'ai tout donné, se réjouissait-il, je suis content de ma prestation, c'est génial ! Je suis content de voir que je peux prouver devant beaucoup de monde que ma motivation et mon tennis sont là. J'espère que mon chemin va me mener à jouer régulièrement de tels tournois.» En attendant, Laurent Recouderc se prépare à prendre la direction du Kazakhstan où une tournée de challengers l'attend. «C'est un très bon pas que je viens de faire ici, a-t-il conclu. Il faut que je reste sur mes bases de travail, que je continue à travailler tous les jours.» Sans entraîneur pour le moment, mais les propositions commencent à affluer. Florent Serra et Mathieu Montcourt, sèchement battus, respectivement par le Finlandais Jarkko Nieminen et l'Espagnol Carlos Moya, souraient moins, eux, en quittant le stade.

Que de rois !
Au royaume des anciennes gloires à la forme retrouvée, Carlos Moya n'était pas seul en cette cinquième journée. Lleyton Hewitt a lui aussi franchi le cap du deuxième tour. L'ancien numéro un mondial a retrouvé sa «niaque» pour remonter un handicap de deux sets à rien et s'imposer en cinq sets (4-6, 3-6, 6-2, 6-4, 6-2 en 3h28), face à rien de moins qu'un ancien vainqueur : Gaston Gaudio. Mais au royaume des anciens vainqueurs, Rafael Nadal tient toujours le haut du tableau de score. 6-2, 6-1, 6-4 en 1h53, contre le qualifié italien Flavio Cipolla. Une promenade de santé sous le soleil retrouvé. Juste avant que la pluie ne se réinvite. Pour le moment, c'est elle la vraie gagnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 1:27

ROLAND-GARROS


Deuxième tour femmes - Jeudi 31 mai



MAURESMO DANS LA PÉNOMBRE

En deux temps en raison de la pluie et trois mouvements (6-3, 6-7 [3], 6-1), Amélie Mauresmo a dominé Nathalie Dechy pour retrouver Lucie Safarova au troisième tour. Toutes les favorites à l'image de Maria Sharapova, Svetlana Kuznetsova et Serena Williams sont passées sans problème.



Mauresmo prend son temps
Elles se connaissent par coeur, mais «le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas». Depuis plus de quinze ans, Amélie Mauresmo et Nathalie Dechy s'affrontent, partagent des émotions en Fed Cup et se côtoient sur le circuit. Et sur le court central, elles se retrouvent et cette passe d'armes tourne à un grand classique de match franco-français avec son lot de fautes directes (43 pour Amélie Mauresmo, 40 pour Nathalie Dechy), de frustration (une interruption au tie-break), de tension et de retournements de situation. Dès le premier jeu qui dure sept minutes, la tension s'avère palpable et Amélie Mauresmo sauve deux balles de break. Lors de sa deuxième mise en jeu, la numéro 1 tricolore doit sauver trois nouvelles balles de break consécutives.

Agressive, Nathalie Dechy n'hésite pas à venir conclure les points au filet grâce à deux attaques en coup droit décroisées. Sur la défensive, la tête de série n°5 joue de ses variations pour perturber le jeu à plat de sa compatriote et à 3-3, elle passe à l'offensive pour remporter son service blanc et enchaîne sur l'engagement adverse pour marquer huit points d'affilée. A sa première balle de set, une deuxième balle de service slicé vient perturber le coup droit de Nathalie Dechy. Mais la Nordiste prend la balle de plus en plus tôt et déstabilise son adversaire pour mener 3-0, 4-1 puis 5-2. Au moment de conclure, la numéro 1 française met la pression en donnant plus de densité à ses frappes et finit par faire craquer sa compatriote qui envoie un revers facile en dehors des limites. Les deux joueuses se retrouvent au tie-break et la pluie aussi. A trois points à deux pour la Nordiste, Amélie Mauresmo demande à l'arbitre l'interruption du match car des trombes d'eau s'abattent sur le Central. L'arbitre refuse et la double faute arrive avant l'arrêt à 18h10'.


Pour le journal télévisé, les deux joueuses reviennent sur le terrain et les nouvelles ne sont pas vraiment rassurantes pour Amélie Mauresmo qui enchaîne les fautes directes, les revers décentrés, les coups droits dans le filet. En revanche, Nathalie Dechy démarre pied au plancher, remporte le jeu décisif (7-3) sur un revers dans le filet de son adversaire et prend d'entrée l'engagement de sa compatriote avant d'éteindre la lumière. Mais Amélie Mauresmo trouve enfin son rythme, ses frappes sont plus sèches, elle s'engage davantage physiquement et le deuxième match débute. «J'ai réussi à me libérer dans le troisième set, j'étais mieux physiquement, moins tendu», assène la tête de série n°5. Dans la pénombre, elle débreake dans la foulée, se montre plus agressive, déclenche son premier cri autant de rage que de satisfaction après un beau revers décroisé. Le bras de fer se situe à 2-1. Nathalie Dechy possède cinq balles de jeu et finalement perd son engagement sur un passing de revers croisé. «Je sentais que je reprenais le dessus, j'attendais un déclic, il est arrivé lors de ce jeu», explique Amélie Mauresmo. La numéro 4 mondiale signe sa résurrection pour conclure sur un service gagnant après 2h17'. A 20h38', elle peut aller faire la bise à sa copine, juste le temps d'un JT et de se rassurer.

Sharapova et Serena pressées
Les organisateurs et les joueuses vivent sur la même longueur d'ondes avec un objectif : finir au plus vite. Si la qualité de jeu ne peut répondre aux contraintes météo, la quantité de minutes passées sur le court devient le baromètre de la forme des joueuses. Et dans le rôle des sprinteuses en chef, Serena Williams et Maria Sharapova font office de chronomètre officiel. En 1h04', la Russe expédie (6-2, 6-1) Jill Craybas sans vraiment bien jouer mais en assurant l'essentiel. Après un départ poussif (1-2), la tête de série n°2 enchaîne dix jeux d'affilée face à une Américaine totalement dépassée par la puissance adverse. Sans solution, Jill Craybas accumule vingt-cinq fautes directes et peut compter un par un, ses maigres trois points gagnants, pour constater les dégâts. L'épaule de la n°2 mondiale, toujours douloureuse, est donc préservée. Au prochain tour, sa compatriote Alla Kudryavtseva, sortie des qualifications et tombeuse (7-5, 1-6, 8-6) de Gisela Dulko, possède son quota d'heures. Alors cela pourrait aller vite.

Question vitesse, Serena Williams perd quelques points sur son permis avec un premier set expédié 6-0 en 24 minutes face à Milagros Sequera. Mais elle ralentit bien vite la cadence. Comme souvent, le manque d'opposition associé à une première manche trop facile provoquent des effets contrariants. Et avant la pluie, l'Américaine arrose et se retrouve menée (0-3). Malgré un service défaillant (9 doubles fautes), la Vénézuélienne aligne quelques coups droits décroisés, prend confiance et résiste au retour de Serena Williams à 5-4 et à 6-5 pour un tie-break où la championne accélère. Avec moins de précipitation, la tête de série n°8 construit et détruit méthodiquement la défense adverse pour s'imposer sept points à trois. «Je n'ai pas joué mon meilleur tennis, je n'avais pas le bon rythme, peut-être parce que j'ai bénéficié de trop repos entre mes matches», a résumé la championne d'Australie 2006 qui affrontera au prochain tour une de ses fans, Michaella Krajicek. Dans ce même registre des femmes pressées, Lucie Safarova se montre expéditive (6-0, 6-1) contre Nicole Pratt, Ana Ivanovic poursuit son chemin aux dépens de Sania Miraz (6-1, 6-4) et Shahar Peer démontre ses qualités en dominant (6-4, 6-1) Edina Gallovits. Pour Svetlana Kuznetsova, une alerte de taille (0-5) contre Meghann Shaughnessy va la réveiller en sursaut pour gagner (7-6, 6-3). Les favorites sont bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 50
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 20:02

Roland-Garros - Monfils sous l'effet Benhabilès



Eurosport - ven., 01 juin 18:08:00 2007


Roland-Garros - Gaël Monfils étonne. Aux côtés de son nouvel entraîneur, Tarik Benhabilès, le jeune Français s'est refait une santé à Paris et affronte David Nalbandian au 3e tour. Un exploit au vu de son début de saison cartastrophique où il a aligné sept défaites de rang au premier tour sur les tournois ATP.
Plus d'infos







  • live!
  • Le match en DIRECT !








Gaël Monfils n'y croit pas lui-même. Le Français est encore en lice après deux tours à Roland-Garros. Un bonheur que ne connaîtra pas Richard Gasquet, éliminé dès le 2e tour. Pourtant à comparer la saison des deux Français, on aurait plus misé sur le Biterrois, n°1 français, que sur le Parisien, 59e mondial. Et pourtant...
Après un match en cinq sets face à Olivier Rochus au 1er tour, Monfils a réussi à enchaîner une deuxième victoire en disposant d'un spécialiste de terre battue, Juan Ignacio Chela. Et reste sur sa bonne dynamique entamée à Pörtschach où il a mis fin à sept matches d'affilée sans victoire au premier tour de tournois ATP. Monfils s'est bien octroyé quelques éclaircies sur les tournois Challengers à Sunrise (victoire) et Zabreg (demi-finale), mais les résultats ne suivaient pas sur le circuit pro.
"Le travail paye"
Engagé avec Olivier Delaître depuis le début de l'année, le Français, tombé à la 75e place mondiale, a décidé, avant le tournoi allemand, de se séparer de son nouveau coach pour rester seul... avant de se mettre sous la houlette de Tarik Benhabilès, un entraîneur qui "vit ses matches" et qu'il respecte en retour. "Avec lui, on fait un boulot plus psychologique, ça m'aide vachement. Le travail paye, même si je n'ai toujours rien fait. Enfin au moins, j'aurais battu une tête de série..." Le déclic? Les victoires sur Andy Roddick et Lleyton Hewitt à Pörtschach où il a signé sa seule finale de la saison.
A Paris, devant un public particulièrement cher à son coeur, Gaël se surprend même à se faire plaisir. "Je m'étonne de tenir comme ça, nickel. Faut croire que j'ai travaillé car là je ne me sens pas trop mal." Son travail payerait donc enfin. Après une longue traversée du désert, son nouveau coach aurait trouvé les mots pour faire réagir le Français. "Ce qu'il me demande, ça me plaît,. Quand je fais deux, trois bâches, ça le fait marrer, parce qu'il me demande de frapper le plus fort possible. Ça marche, on ne va pas changer!"
La récompense est au bout : un 3e tour à Roland-Garros face à David Nalbandian, demi-finaliste l'an passé mais descendu de la 3e à la 18e place mondiale cette année après une saison morne sur terre battue, où il n'a signé qu'un quart de finale à Barcelone.
"Ça va être un marathon encore, pas de chance, mais je suis prêt , affirme-t-il. Je suis un "runner" moi. Et puis il y a ma famille, le public français... toute ma vie, je me suis préparé pour des moments comme ça. Alors je me dis que s'il le faut, on va la sortir la mobylette." Une abnégation qui peut le mener vers un 4e tour à Paris comme l'an passé. A peine pensable il y a encore deux semaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 50
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 20:11

Roland-Garros: Monfils éliminé



ven 01 jui, 18h58




PARIS (AP) - Le Français Gaël Monfils a été éliminé au troisième tour du tournoi de Roland-Garros vendredi, battu 7-6 (5), 5-7, 6-4, 7-6 (5) par l'Argentin David Nalbandian, tête de série numéro 15, en 3h34.


Roland-Garros - Mathieu enterre Simon



Eurosport - ven., 01 juin 19:01:00 2007


Roland-Garros - Dans un match reporté à vendredi en raison de la pluie, Paul-Henri Mathieu a sorti Gilles Simon au 2e tour de Roland-Garros. Mais un nouveau test attend le Strasbourgeois : Igor Andreev, tombeur d'Andy Roddick au 1er tour et Nicolas Massu au deuxième.

ROLAND-GARROS - Fin du 2e tour messieurs

6e journée
Igor Andreev (RUS) bat Nicolas Massu (CHL) 6-3, 3-6, 6-3, 7-5

Prochain adversaire : Mathieu
Magistral au premier tour, Paul-Henri Mathieu a dû s'employer pour écarter Gilles Simon. Le Niçois, qui a passé un nouveau cap depuis les débuts de sa collaboration avec Thierry Tulasne, a donné du fil à retordre à son adversaire qui démarre petitement le match. Ce dernier pêche par manque de patience dans l'échange et accumule les fautes. Simon ne se fait pas prier pour exploiter les problèmes de service du huitième de finaliste de Roland-Garros en 1999 et remporter le premier set (6-3).
Dès lors, le 56e joueur mondial continue de parasiter le jeu de Mathieu en faisant admirer ses qualités de retourneur et se retrouve en mesure de prendre le service de son compatriote au neuvième jeu. Durant dix-huit longues minutes, Simon récolte six balles de break sans jamais les convertir. C'est le tournant du match pour Mathieu qui se libère totalement. Il gagne le second set (6-4) et assomme Simon, gêné par une douleur au fessier. La troisième manche est un véritable cavalier seul (6-1) et la quatrième semble alors ressembler à une formalité.
Cependant, Simon fait preuve, encore une fois, d'une combativité à toute preuve. Dominé dans l'échange mais toujours accroché à l'espoir d'un retour, celui-ci tente le tout pour le tout et reprend le service qu'il avait perdu. Tendu au moment de conclure, Mathieu parvient à retrouver son jeu si caractéristique pour s'imposer largement dans le jeu décisif (7/2). Si le test était de taille, la bataille sera encore plus rude, au prochain tour, face à Igor Andreev. Le Russe s'est, en effet, offert le scalp du champion olympique : Nicolas Massu. - Yacine Benjareb -
"Je me suis dit: "je suis maudit" "
Crispé au début de match, mais heureux en fin de compte, Mathieu sort grandi de cette victoire sur le court Suzanne-Lenglen : "C"est toujours difficile de jouer contre un Français, mais je suis soulagé. A 5-4, 40/15 au quatrième set, j"ai deux balles de match et je me retrouve à 40/A, puis 5-5. Je me suis dit : "C"est pas possible, je suis maudit sur ce court." Forcément, j"ai pensé à ma défaite face à Guillermo Cañas. C"était exactement le même score sur le même court ! Dans la tête, c"était très dur. Mais je suis fier d"avoir réussi à m"imposer ensuite dans le tie-break."
"Gilles Simon a un jeu vraiment particulier, il n"y a en pas deux qui joue comme lui sur le circuit. J"ai simplement joué mon jeu. Contre Igor Andreev, je ne vais rien changer. J"ai une revanche à prendre (un raclée en Coupe Davis) mais ce n"est quand même pas Nadal. Ce sera très difficile, très dur physiquement mais je pense avoir largement ma chance. Je le crains parce que c"est un très bon joueur de terre battue qui l"a déjà prouvé avec ses résultats, mais je l"ai déjà battu. Et en Coupe Davis, je n"étais pas bien physiquement. Cela ne peut pas être pire."
Et Simon de rétorquer : "J"ai fait un bon match, pas un excellent match. Tactiquement, je décide de le laisser prendre le jeu à son compte et pendant deux sets, ça fonctionne. Ensuite, je dois changer parce que je ne tiens plus physiquement. J"ai une contracture à la fesse. J"étais trop tendu lors de mon premier match et voilà, je me suis blessé. Pour gagner Roland-Garros, il faut être offensif. Moi, je dois changer cela dans mon jeu : être plus offensif. "- Propos recueillis par Julien CARRASCO à Roland-Garros -






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 50
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 20:13

Roland-Garros: Bartoli surprend Dementieva



ven 01 jui, 19h00




PARIS (AP) - Marion Bartoli s'est pour la première fois qualifiée pour les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem après avoir réussi l'exploit de sortir la finaliste de Roland-Garros 2004, la Russe Elena Dementieva, 6-2, 6-4 vendredi au troisième tour des Internationaux de France de tennis.
Tête de série 18, la Française de 22 ans n'a pas fait de détails face à la Russe récente vainqueur du tournoi d'Istanbul, après avoir longtemps été perturbée cette saison par une fracture du pouce droit endurée lors du tournoi d'Anvers.
Elle s'est imposée sur un revers dans le filet de Dementieva, tête de série numéro 13, après avoir obtenu trois balles de match d'un superbe lob.
La Russe de 25 ans, qui avait battu Bartoli lors de leurs deux précédentes confrontations sur herbe à Birmingham et sur dur à Los Angeles, n'a rien pu faire sur la terre battue du court Suzanne Lenglen.
Grande admiratrice de Monica Seles, à qui elle a emprunté ses coups droits et revers disputés à deux mains, la Française a signé l'une des plus belles performances de sa carrière depuis son titre junior conquis à l'US Open en 2002.
Bartoli se mesurera au prochain tour à la Serbe Jelena Jankovic (4).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 50
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 20:24

Roland-Garros - Federer sans coup férir



Eurosport - ven., 01 juin 17:41:00 2007


Roland-Garros - Opposé à un premier adversaire de terre battue, Roger Federer n'a eu aucun mal à passer Potito Starace au 3e tour de Roland-Garros. Le Suisse aura un test plus corsé au prochain tour, où il croisera la route d'une première tête de série: Mikhail Youzhny, face à qui il reste invaincu en neuf matches.








  • Federer prend ses marques








ROLAND-GARROS - 3e tour messieurs
Potito Starace avait ses arguments : avec une finale à Valence et un quart de finale à Barcelone, l'Italien 57e mondial est rôdé sur terre battue cette saison. Mais face à l'orateur Roger Federer, qui se sent de mieux en mieux sur la terre battue parisienne, Starace a vite déchanté. En 1h31 de jeu, le Suisse a fait un récital parfait pour s'envoler vers le 4e tour de Roland-Garros pour la cinquième fois de sa carrière.
Eliminé cette saison par un autre Italien, Filippo Volandri, au 2e tour du Masters Series de Rome, Federer aurait pu craindre un faux-pas similaire à Paris, sur cette surface si capricieuse quand il fait humide, voire sombre, en raison du mauvais temps. Il n'en a rien été. Prenant rapidement le service de l'Italien au premier set, le Suisse le remporte en moins de 30 minutes de jeu, fort de neuf coups gagnants, contre un seul pour Starace.
Vers un 10e duel face à Youzhny
La deuxième manche est plus relevée. Le Suisse sert moins bien et son adversaire a une seul occasion pour en profiter dans le 3e jeu... vite effacée par un ace. Les seize fautes directes du Suisse font tenir le public en haleine quant à l'issue de cette manche, finalement enlevée 6-3 sur un break au 9e jeu. Le suspense n'aura pas le temps de prendre, le troisième set n'étant qu'à sens unique : le match est plié sur un cinglant 6-0, vingt minutes plus tard.
"C'est difficile de savoir si je progresse, a déclaré Federer en conférence de presse. Le premier tour s'est étiré sur deux jours, le deuxième a eu lieu dans un contexte difficile, (en soirée et sous la pluie), aujourd'hui c'était mon premier match normal. Je n'ai pas perdu un set, je me sens bien, c'est tout ce que je peux dire."
Roger Federer passe ainsi sans encombre Potito Starace pour la troisième fois de sa carrière en autant de rencontres. Des statistiques sans faute pour le Suisse qui croise la route de sa première tête de série du tournoi : Mikhail Youzhny. Le Russe, tête de série n°13, souffre, lui, d'un mal un peu plus profond que Starace. Le tombeur de Juan Carlos Ferrero au tour précédent s'est incliné neuf fois sur neuf face au numéro un mondial. Saura-t-il trouver les mots pour ne pas sombrer une dizième fois de suite ? Réponse dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 50
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 20:27

Roland-Garros: Davydenko élimine Llodra



ven 01 jui, 17h04




PARIS (AP) - Le Russe Nikolay Davydenko, tête de série numéro 4, s'est qualifié vendredi pour les huitièmes de finale du tournoi de Roland-Garros en battant le Français Michaël Llodra 6-4, 6-2, 6-4 en 1h53.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 21:26

Super heureux pour David Nalbandian I love you ... seul représentant que je soutienne après l'élimination prématurée de Tim Henman Crying or Very sad, même si je dois féliciter Monfils pour son grand match. Mais quels lobs et quels amortis de Nalbandian affraid, il m'a fais plaisir et surtout que je pense qu'il n'était pas à 100% car je l'ai déja vu beaucoup plus fort que ça et ca me rassure pour le prochain tour !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 21:27

Il est trop bon nalbandian et pas seulement sur terre battue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 21:30

Ouai d'ailleurs il a déja gagné un Masters Series et je crois que c'était à Shanghai ;)

Vamos David !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 21:31

Fuerza nalbandian et puis moi shangai sa me rappel de bons souve,irs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:31

Desoler Zizou, j'espere que tu m'en voudra pas mais je deteste Nalbandian, mauvais esprit et caractere!
Regarde son dernier match, il l'a passer a raler contre l'arbitre!

ps:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:32

Ouai c'est vrai mais quel bon joueur meme si peut etre qu'il a un mauvais esprit (je connais pas le caractere alors je peux pas te dire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:40

Super joueur, super Tennis ça s'est sur mais j'aime pas les gens qui pleure dans le sport tennis ou autres c'est tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:42

Oui tu as raison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:47

Ouai mais il s'est fais avoir sur 2 points qui ont été accorder à Monfils alors quye la balle sortait de 5 bons cm, mais bon si il râle c'est qu'il croyait que la balle était vraiment faute après ceux qui le font très souvent c'et pas très sympa voir degeulase mais ... j'adore Nalbandian :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 22:55

Mais y'ap as de probleme Stevie, j'adore le tennismen techniquement mais pour le reste.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Ven 1 Juin - 23:03

Y a aucun soucis Judoka Wink

On est libre de penser ce qu'on veut et je respecte ce que tu penses Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Sam 2 Juin - 15:55

BARTOLI SE RÉVÈLE

Marion Bartoli signe le plus bel exploit de sa carrière en se qualifiant pour les huitièmes de finale aux dépens d'Elena Dementieva. Au prochain tour, la Française affrontera Jelena Jankovic, tombeuse de Venus Williams. Justine Henin fête son anniversaire sobrement en dominant Mara Santangelo et Serena Williams poursuit sur sa lancée.

Le regard déterminé de Marion Bartoli, qualifiée pour les huitièmes de finale.

Bartoli, la force de la détermination
En trente-cinq minutes, dix doubles fautes. Au-delà de la cinquantaine de fautes directes - services compris (14 doubles fautes) - d'Elena Dementieva en 1h18', la victoire de Marion Bartoli (6-2, 6-4) ne peut se résumer en quelques chiffres mais plutôt en gestion de l'émotion et en règne de la volonté. Si la Française ne possède pas le plus gros potentiel du tennis mondial, elle exploite à 100% ses capacités avec une détermination hors du commun. Et cette qualification pour son premier huitième de finale en Grand Chelem démontre la force de la persuasion. Malgré un excellent classement, 21e mondiale, elle vit dans l'ombre et aujourd'hui sous un ciel nuageux, elle reçoit l'ovation du court Suzanne-Lenglen.

Sur cette rencontre, la Tricolore bénéficie de l'immense crédit d'avoir gardé sa concentration malgré les quelques hauts et les grands bas de son adversaire. Constante, elle s'applique à ne pas donner d'angles à la Russe, à l'agresser à la moindre balle courte et à chercher la longueur. Après avoir gagné 6-2 le premier set, Marion Bartoli mène 4-2 avant de voir le retour de la tête de série n°13. A 4-4, elle breake sur un nouveau coup droit dans les bâches de son adversaire, mais sur son engagement, elle réalise le jeu parfait avec notamment un lob magnifique de revers dans la diagonale. Un dernier coup droit dans le filet d'Elena Dementieva lui offre le plus bel exploit de sa carrière et un huitième de finale contre Jelena Jankovic. Chez elle, en France. Un pays qui la connaît si peu. Marion Bartoli peut savourer, serrer les poings, se tourner vers son papa Walter et jeter une balle dans le public qui l'ovationne. Peu importe le mauvais match de son adversaire, elle ne souviendra que d'une chose, sa victoire. Et le public, aussi. Mais elle préfère relativiser : «Je suis 21e, pas 150e, c'est donc à peu près normal que j'arrive à gagner contre Elena. Je suis contente de la performance mais, le rendez-vous que j'attends, c'est contre Jankovic. Là ce serait vraiment fabuleux.» En revanche, l'aventure de Stéphanie Cohen-Aloro s'achève (6-3, 6-0) contre Tathiana Garbin, tout simplement plus solide que la Tricolore.

Jankovic fait tomber Venus
Treize minutes, treize fautes directes. Si le ciel est enfin bleu, Venus Williams se charge d'arroser le central face à Jelena Jankovic. La tête de série n°26 a mal réglé la mire et voit trouble pendant quatre jeux (3-1) où elle ne marque que deux points ! Toujours aussi efficace en contre et en défense, la Serbe maîtrise, l'Américaine se charge du reste. Progressivement la championne s'éveille, se montre plus agressive et commence à déstabiliser le bon rythme adverse. Mais le temps presse et le premier set tombe (6-4) dans l'escarcelle de la tête de série n°4 sur un retour de coup droit trop long. Et la «bataille de coup droit» comme l'appellera Jelena Jankovic, s'engage. A ce jeu, Venus Williams se montre plus solide, elle breake d'entrée et mène 0-3 puis 2-5 pour conclure sur le service adverse à 4-5 sur une des rares fautes directes en revers de son adversaire qui a accumulé 12 erreurs de coup droit dans la manche. Mais les deux joueuses se livrent un vrai combat avec dans le rôle de la conquérante, Venus Williams, et dans celui de la polyvalente à la défense de fer, Jelena Jankovic. Physiquement toujours aussi intense, la Serbe use l'Américaine qui avouera «avoir ressenti de la fatigue lors de la troisième manche». Et cette défaillance physique va se traduire immédiatement au score. Après avoir gagné son service d'entrée de troisième set, elle va craquer et perdre les six jeux suivants. Par sa longueur de balle et ses courses incroyables, la tête de série n°4 pousse son adversaire à jouer le coup de trop et s'impose (6-4, 4-6, 6-1) en 1h53'. Si Venus s'éclipse, Serena reste bien présente. Face à une de ses fans, Michaella Krajicek, la cadette des Williams livre un match sérieux pour s'imposer (6-3, 6-4) sous la pluie.
Cette bruine n'éteint pas les 25 bougies d'anniversaire de Justine Henin. La n°1 mondiale se qualifie (6-2, 6-3) contre l'Italienne Mara Santangelo sans vraiment bien jouer mais en assurant l'essentiel dans des conditions difficiles. Malgré trois breakes concédés, la Belge s'appuie sur la faiblesse du coup droit de son adversaire pour s'offrir une nouvelle place en huitième de finale face à l'Autrichienne Sybille Bammer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 46
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Sam 2 Juin - 22:13

MAURESMO TROP JUSTE



« Il n'y a pas eu de miracle. » En une phrase, Amélie Mauresmo résume sa défaite contre Lucie Safarova. Arrivée à court de forme, diminuée par une douleur récurrente aux adducteurs et contrée par une Tchèque très talentueuse, la Française quitte le tournoi « sans surprise ». Toutes les autres favorites sont passées.

Comme à Melbourne, Amélie Mauresmo a subi la loi de la Tchèque Lucie Safarova. (L'Equipe)

Mauresmo : « Il n'y a pas eu de miracle »
Elle ne s'attendait pas à un miracle, elle craignait les hauts et les bas, elle redoutait le manque de match et elle prévoyait une adversaire difficile. De l'imparfait au présent, Amélie Mauresmo n'a pas conjuré le sort lors de ses 13es Internationaux de France et a laissé le central orphelin en tombant (6-3, 7-6 [3]) face à la talentueuse Lucie Safarova. A la recherche du temps perdu depuis quelques semaines, la Française n'a pas réussi à effacer son inconstance. Quelques hauts au début de chaque set (3-0 dans le premier et 3-0 avec un double break dans le second) et de nombreux bas (une douleur à l'adducteur droit apparue lors du deuxième jeu, 37 fautes directes dont 19 en coup droit, 8 doubles fautes) ont parsemé ce match où la numéro 4 mondiale a souffert, s'est battue voire débattue contre l'adversité. « Il n'a pas eu de miracle. C'est le résultat de ce qui se passe depuis ma reprise avec des phases d'inconstance », a déploré Amélie Mauresmo, opérée de l'appendicite le 18 mars et privée de tennis pendant près de six semaines.

Pour un miracle, il aurait fallu une Lucie Safarova, tétanisée par le court central. Cela n'a pas été le cas. La gauchère tchèque, déjà victorieuse de la Française à l'Open d'Australie, a pris sa chance sur chaque balle courte pour déclencher ses belles frappes de coup droit décroisées. Elle a pris de vitesse la Tricolore avec ses prises de balle précoces, a bien joué tactiquement en insistant sur le coup droit adverse et a parfaitement négocié les points importants à l'instar de son revers croisé gagnant pour mener quatre points à deux dans le tie-break après un échange fantastique. Pour un miracle, il aurait fallu une Amélie Mauresmo, plus véloce. Cela n'a pas été le cas. Sa douleur aux adducteurs est réapparue lors de son match contre Nathalie Dechy et a fait son retour lors du deuxième jeu de sa rencontre contre la Tchèque. La tête de série n°5 a fait appel au kiné à 3-4 au premier set et a quitté le court pour revenir avec un bandage à la cuisse droite. Mais ses démarrages et ses appuis n'ont pas la solidité habituelle. Pour un miracle, il aurait fallu que la Française réussisse à reproduire ses trois premiers jeux où son coup droit décroisé gicle, où ses frappes sont fluides, où son adversaire commet de nombreuses fautes directes. Cela n'a pas été le cas. « Ces phases d'inconstance, je les ai depuis plusieurs semaines, constate la numéro 4 mondiale. J'ai du mal à retrouver ce qui fait ma force et la force des meilleures, c'est-à-dire cette constance du premier au dernier point avec la même intensité sur chaque point. » Pour un miracle, il aurait fallu qu'Amélie Mauresmo serve mieux. Cela n'a pas été le cas. Elle a accumulé huit doubles fautes et surtout les premières balles ne sont pas sorties de sa raquette sur les points importants. Et ce miracle découle d'une équation très simple pour Amélie Mauresmo : «Je ne suis pas surprise. A un moment donné, il y a des équations très simples : on travaille, on gagne des matches, on est en confiance et on joue de mieux en mieux. » Pour la solution à cette équation, la Française se tourne déjà vers Eastbourne et Wimbledon.

Les « va » sont bien là
Après Lucie Safarova, Maria Sharapova et Svetlana Kuznetsova sont bien là. La tête de série n°2 a ouvert la session sur le central face à sa compatriote Alla Kudryavtseva, 103e mondiale. Sans vraiment bien jouer et toujours tracassée par ses problèmes à l'épaule qui nécessite une heure voire plus de soins par jours, Maria Sharapova a déroulé lors de la première manche remportée (6-1) avant de connaître une baisse de régime. Menée 1-4 dans la seconde manche, elle a aligné cinq jeux consécutifs pour s'offrir un huitième de finale face à Patty Schnyder, tombeuse (6-1, 4-6, 7-5) de la surprenante Italienne Karin Knapp. « Ce ne sera pas un match facile car la terre est sa surface de prédilection », a prévu la numéro 2 mondiale. Dans le même temps, sa compatriote, Svetlana Kuznetsova, a assumé son statut de favorite donné par Roger Federer. Toujours sans bruit et expatriée sur le court n°1, la tête de série n°3 a délivré un match solide malgré son petit réveil difficile avec un break concédé d'entrée pour s'imposer (6-2, 6-3) contre la Slovaque Dominika Cibulkova. Au prochain tour, Shahar Peer, victorieuse (6-1, 4-6, 6-3) de Katarina Srebotnik, s'annonce comme une sérieuse opposition.

Sans bruit mais avec détermination, Ana Ivanovic a expédié (6-2, 6-0) la jeune Roumaine Ioana Raluca Olaru pour retrouver en huitième de finale Anabel Medina Garrigues. Victorieuse à Strasbourg, l'Espagnole enchaîne les victoires en éliminant (4-6, 7-6 [2], 7-5) la Slovaque Daniela Hantuchova. Et Anna Chakvetadze dans tout cela ? Elle augmente le quota de Russes en battant (6-4, 6-4) Ai Sugiyma pour rejoindre Lucie Safarova et offrir une rencontre entre deux des plus grands talents du circuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stevie-g
Cadet
Cadet
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 31
Localisation : Paris
Votre Equipe Préférée : Liverpool
Loisirs / Emploi : Lycéen
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Tennis   Sam 2 Juin - 22:39

Exceptionnel match de Patience !!!
Il meriter mieux et j'espère qu ecela le lancera définitivement pour d'abord entrer dans les 100 premiers et puis les 50 premiers et ainsi de suite. Il m'a agréablement surpris. Très fair-play Djokovic qui d'ailleurs et c'est pas la première fois que je le remarque mais il ressemble étrangement à ... Tim Henman lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tennis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tennis
Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Accueil au FOS Villeneuve D''Ascq tennis de table !
» jeux olympique jeune tennis de table
» LE LOTO TENNIS
» Site Berck Tennis de Table
» TENNIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FVL - Soccer :: Archives FVL :: Corbeille & Archives 2006 / 2007 :: Parlons Des Autres Sports :: Tout Les Sports-
Sauter vers: