AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Auto & Moto

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Jeu 5 Juil - 0:30

ike Coughlan serait l'espion de McLaren


Mike Goughlan, chef de projet chez McLaren, serait le haut responsable indélicat dont l'équipe McLaren parlait hier dans son communiqué sans donner son nom. Une perquisition a déjà été effectuée à son domicile à la demande de Ferrari...

C'est bien sûr une affaire énorme qui risque de faire des vagues et peut-être même de provoquer une véritable tempête. Certains n'hésitent plus à évoquer rien de moins qu'une exclusion de McLaren du Championnat du monde de F1. Nous n'en sommes pas encore là.

Mike Coughlan, qui a passé quelques années chez Ferrari, aurait reçu ses informations de Nigel Stepney, responsable technique chez Ferrari qui avait accusé il y a quelques semaines de sabotage et aujourd'hui licencié par la Scuderia. D'après la Gazzetta dello Sport, Mike Coughlan aurait tout avoué à son patron Ron Dennis, hier.

L'affaire est grave et chez McLaren on ne doit pas l'ignorer. Il semblerait en effet que lors de la perquisition du domicile de Mike Coughlan, les policiers auraient trouvé les plans de la Ferrari F2007. Rien de moins! La Scuderia Ferrari a immédiatement déposé une plainte auprès du procureur de Modène (Italie) pour espionnage industriel.













Il reste maintenant à la justice de faire toute la lumière sur cette affaire. Car il reste de nombreuses questions en suspens. Mike Coughlan a-t-il agi de son propre chef ou avec la complicité de sa hiérarchie? Nigel Stepney a-t-il vendu les plans de la F2007 à une seule équipe concurrente ou à plusieurs? Comment Nigel Stepney a-t-il pu se procurer des informations auxquelles il n'aurait pas dû avoir accès chez Ferrari?

Nigel Stepney et Mike Coughlan se connaissent depuis de longues années. Ils avaient travaillé ensemble chez Lotus dans les années quatre-vingt avant de passer chez Benetton et ensuite chez Ferrari sous la direction technique de John Barnard. Ils sont aujourd'hui à nouveau réunis, mais dans une affaire dont ils se seraient bien passés. Nous aussi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 30
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Jeu 5 Juil - 12:03

Sa risque de faire le plus grand scandale de l'histoire de la F1 entre les 2 ennemis jurés de la F1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Sam 7 Juil - 3:08

eux Ferrari aux avant-postes


La deuxième séance d’essais libres a démarré sans Jenson Button – le pilote anglais de l’équipe Honda souffrant du dos a préféré prendre un peu de repos et laissé le volant de sa RA107 à l’Autrichien Christian Klien.

Du côté de l’équipe Red Bull, David Coulthard pouvait repartir l’esprit libre après que l’équipe ait officialisé la reconduction de son contrat pour 2008.

Sur le plan météorologique – le ciel était un peu moins nuageux que ce matin, et les températures en légère évolution, 18° dans l’air – 23° sur la piste.

Ralf Schumacher, Trulli, Liuzzi et Speed étaient les premiers à s’élancer cet après-midi. L’Allemand et sa Toyota signaient le premier chrono de référence – 1’23.515 – une performance qui était améliorée par Nick Heidfeld.

Alonso, puis Hamilton accéléraient la cadence – sous les 1’23 au tour – mais Kimi Raikkonen ne s’en laissait pas compter et passait sous la barre des 1’22 – trois dixièmes devant Massa. Fernando repartait à l’assaut du meilleur chrono, mais échouait à une longueur de la Ferrari du Finlandais.

Après un quart d’heure, Raikkonen précédait Alonso, Massa, Hamilton, Heidfeld et Davidson. Kubica hissait alors sa BMW en 4ème position.


Le Polonais sera devancé quelques instants plus tard par Fisichella, brillant 3ème !

Trulli venait ensuite mettre son grain de sel dans la bataille pour la première place, mais l’Italien ne restait pas longtemps en tête du classement, Massa reprenant d’autorité la première place avant d’en être chassé par Kimi Raikkonen, le premier sous les 1’21 cet après-midi. Ralf Schumacher – 3ème - confirmait la bonne forme des Toyota.

A mi-séance, les deux Ferrari de Raikkonen et Massa devançaient les deux Toyota de Ralf Schumacher et Trulli. 5ème, Nico Rosberg tenait tête aux deux McLaren – Hamilton devant Alonso. Webber, Fisichella et Kubica complétaient le Top 10.

Peu après le début de la seconde moitié, Alex Wurz rejoignait son jeune équipier allemand à la 6ème place.

A l’approche du dernier quart d’heure, Adrian Sutil perdait le contrôle de sa Spyker à l’entrée de Copse et allait toucher les protections, endommageant le train avant de la F8-VII.

Le sprint final n’allait pas changer le haut de la hiérarchie où les deux Ferrari restaient bien accrochées aux deux premières places. 3ème Ralf Schumacher devance Hamilton. 5ème, Trulli précédait Alonso. Rosberg, Wurz, Webber et Davidson complètent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Dim 8 Juil - 2:25

amilton enflamme Silverstone


Le ciel était majoritairement bleu et le circuit de Silverstone bien sec au début de la séance de qualification du Grand Prix de Grande-Bretagne – le 777ème de l’histoire !

Le thermomètre affichait 21° dans l’air - 43° par terre.

1ère phase :
Au feu vert, les deux Spyker s’élançaient immédiatement pour une première tentative. Les Renault et les Toyota ne tardaient pas à quitter les stands, bientôt imitées par l’ensemble du plateau.

Fisichella s’installait en tête de la hiérarchie mais en était chassé par Hamilton – 1’20.274. Le jeune anglais accélérait la cadence et abaissait le temps de référence sous la barre des 1’20 dès le tour suivant.

Alonso réalisait un tour en 1’19.330 – suffisant pour devancer Massa, Hamilton et Raikkonen. Kimi se rapprochait de Fernando dans la foulée.

Pendant que les leaders regagnaient les stands, les autres repartaient à l’assaut pour s’assurer une place dans le Top 16. En dépit du trafic, plusieurs pilotes réussissaient à améliorer leur chrono. Pour Anthony Davidson, la séance se terminait prématurément dans les graviers.

Au final, Alonso conservait la première place devant Raikkonen, Massa, Hamilton et Kubica. Ralf Schumacher, Heidfeld, Kovalainen, Webber et Wurz complétaient le Top 10.


Parmi les éliminés, on retrouvait sans surprise les deux Spyker, les deux Super Aguri, la Honda de Button et la Williams de Nico Rosberg.

2ème phase :
Le deuxième quart d’heure de qualification débutait ‘doucement’ – seul Tonio Liuzzi bouclait un tour – 1’20.947 !

Après 5 minutes, la plupart des pilotes se décidaient à quitter les stands. Trulli, puis Ralf Schumacher et Fisichella se succédaient en tête des écrans avant que Kimi Raikkonen assène un tour en 1’19.252 – deux dixièmes devant Hamilton.

Alonso ne s’en laissait pas compter et passait sur la ligne en 1’19.152 ! Massa se contentait de la 4ème performance. Au final, l’Espagnol restait bien installé à la première place devant Raikkonen, Hamilton, Massa et Ralf Schumacher.

Fisichella, Kubica, Kovalainen, Trulli et Heidfeld décrochaient leur billet pour la dernière phase de qualification, au contraire des deux Red Bull et des deux Toro Rosso. Parmi les exclus figuraient également la Williams de Wurz et la Honda de Barrichello.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Dim 8 Juil - 23:44

GP de Grande Bretagne - Räikkönen éteint Silverstone



Eurosport - dim., 08 juil. 22:26:00 2007


Kimi Räikkönen (Ferrari) a déçu tout Silverstone en gagnant devant les McLaren de Fernando Alonso et du chouchou local, Lewis Hamilton. Festival de Felipe Massa (Ferrari), passé de 22e à 5e.
Plus d'infos







  • Résultat de la course
  • Grand Prix : déclarations








Silverstone a été le berceau du championnat du monde en 1950 et restera peut-être le lieu du renouveau de Ferrari cette saison. Dominée par McLaren à Monaco, au Canada et aux Etats-Unis, la Scuderia avait mené des tests fructueux sur le circuit du Northamptonshire, il y a 15 jours ; des travaux immédiatement validés par une victoire au Grand Prix de France.
Le package aéro évolué et les nouveaux agréments de conduite installés sur la F2007 étaient encore des armes redoutables dans les mains de Kimi Räikkönen, dimanche, dans le cadre du Grand Prix de Grande Bretagne, 9e manche du Mondial 2007. Le Finlandais y a empoché sa troisième victoire de l'année, répondant au même scenario que Magny-Cours : en haussant le rythme lors des tours supplémentaires que renfermait son réservoir, avant son second stop. A la différence près que ce ne fût pas cette fois au détriment de son co-équipier, Felipe Massa, mais de Fernando Alonso (McLaren).
Hamilton fébrile au stand
Au 43e des 59 tours de la course, McLaren venait en fait de consommer une double défaite, car Lewis Hamilton (McLaren) avait mené le premier relais. Parti de la pole, le jeune surdoué, pour qui tous ces Union Jack s'étaient déployés sur les 5.141 km du circuit anglais, n'avait pas tenu la cadence, dépassé en vitesse pure dans le second relais. La faute à une McLaren mal réglée et à un pit stop mal géré de la part du Britannique, impatient de repartir.
"J'avais une bonne voiture aujourd'hui", a résumé Kimi Räikkönen, victorieux pour la 12e fois de sa carrière. "En fait, j'ai eu une bonne voiture tout le week-end. Au début de la course, j'ai essayé d'économiser de l'essence, de surveiller mes pneus et de prendre soin de ma voiture. Quand Lewis [Hamilton] s'est arrêté au stand, j'ai attaqué pour gagner du temps sur lui et ça a bien marché" , a-t-il poursuivi.
Toujours intercalé entre les McLaren, mais avec cette fois Alonso devant et Hamilton derrière, Iceman s'est alors occupé de faire tomber le double champion du monde dans son piège. "Fernando s'est arrêté très tôt et j'ai pu faire un run plus long avant mon second pit stop. Là, je n'avais plus qu'à pousser. Lorsque je suis revenu en piste, mon avance suffisait. Après ça, ce fut assez facile", a ajouté le Nordique, en conclusion de cette première victoire sur le territoire de son ancienne équipe.
Massa part dernier
Alonso, en tête dans le 2e relais grâce à un pit stop écourté, a estimé que les six tours qui avaient permis à Räikkönen de forcer la décision n'étaient pas à eux seuls la cause de sa défaite. "Lors des six tours de plus que Kimi a eus, je n'ai pas été en mesure d'imprimer un rythme normal", a regretté le double champion du monde. "La Ferrari était un peu plus rapide que nous. Au final, ça ne change pas grand chose au résultat. Il nous a manqué deux ou trois dixièmes par tour. Tout le week-end a été comme ça. Ce ne fut donc pas une surprise."
Räikkönen est donc toujours dans la course au titre, comme il l'avait estimé avant l'épreuve. Plus qu'avant même, puisqu'il a pris la 3e place du championnat à Felipe Massa. Le Brésilien, dont le moteur a coupé sur la grille de départ, a offert un festival de dépassements, de la 22e à la 5e place. "C'est dommage parce que j'avais une super voiture", a-t-il dit. "Dans mon dernier relais, j'ai rapidement rattrapé Kubica et j'étais certain de pouvoir le doubler. Mais une fois dans son sillage, je perdais tellement d'appui que je ne pouvais jamais me rapprocher suffisamment. Lors du Grand Prix d'Europe, nous devrons placer nos deux voitures devant les McLaren."
Les Ferrari étaient effectivement supérieure à Silverstone mais cela ne s'est pas vu au bilan des points : Italiens et Anglais repartent chacun avec 14 unités. L'écart reste donc de 25 points au Mondial Constructeurs, à l'avantage de McLaren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mar 10 Juil - 20:18

Première journée d’essais à Spa Francorchamps



mar 10 jui, 19h06



La première journée d’essais privés, sur le circuit de Spa Francorchamps, a débuté sous un ciel très nuageux.

Lewis Hamilton et sa McLaren Mercedes ont été les plus rapides du jour.

Du côté de BMWNick Heidfeld ne participera pas aux essais cette semaine afin d’éviter d’aggraver son mal de dos. Pour cette première journée de travail, c’est Robert Kubica qui était de corvée. Le Polonais s’est classé deuxième, à quatre dixièmes de Lewis Hamilton.

Felipe Massa – au volant de sa Ferrari – était troisième, dans la même seconde que le pilote de la MP4-22.

Nelsinho Piquet a débuté le programme d’essais prévu cette semaine par l’équipe Renault. Le jeune brésilien a testé quelques-unes des nouveautés prévues pour la suite de la saison. Il a été à l’origine d’un des drapeau rouge lorsque sa R27 s’est immobilisée dans la dernière chicane.

David Coulthard en causera un autre – la faute à un problème de boîte de vitesse à bord de la Red Bull. L’Ecossais a signé la 6ème performance du jour.

Christian Klien était au volant de la Honda RA107. Chez Super Aguri, c’est l’Anglais James Rossiter qui a pris en mains la SA07.

Giedo van der Garde était aux commandes de la Spyker.

Spa Francorchamps – 10/07/07 :
1. Lewis Hamilton – McLaren Mercedes – 1’46.613 (+ 0.000) – 81 tours
2. Robert Kubica – BMW Sauber – 1’47.059 (+ 0.446) – 81 tours
3. Felipe MassaFerrari – 1’47.469 (+ 0.865) – 63 tours
4. Ralf SchumacherToyota – 1’47.878 (+ 1.265) – 70 tours
5. Nelson Piquet Jr – Renault – 1’47.997 (+ 1.384) – 50 tours
6. David CoulthardRed Bull Renault – 1’48.243 (+ 1.630) – 53 tours
7. Vitantonio LiuzziToro Rosso Ferrari – 1’49.179 (+ 2.575) – 64 tours
8. James Rossiter – Super Aguri Honda – 1’49.228 – (+ 2.624) – 60 tours
9. Christian KlienHonda – 1’49.419 (+ 2.915) – 63 tours
10. Giedo van der Garde – Spyker Ferrari – 1’49.712 (+ 3.099) – 53 tours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Sam 14 Juil - 15:58

MotoGP - GP Allemagne - Stoner reste en tête


Casey Stoner est arrivé en première position de la troisième séance d'essais libres, avec un temps de 1'22''656. Il confirme ainsi ses performances de vendredi. L'Australien devance les Italiens Loris Capirossi et Marco Melandri de 0''357 et 0''514. Valentino Rossi, son dauphin au championnat du monde est relégué à 0''691, en 7e position. L'Espagnol Daniel Pedrosa est quant à lui 14e, avec un temps de 1'23''653. Randy de Puniet obtient une belle 4e place, à 0''546 de Stoner. Sylvain Guintoli est 13e.

Les résultats :

1. Casey Stoner (AUS/Ducati) 1'22''656

2. Loris Capirossi (ITA/Ducati) à 0''357

3. Marco Melandri (ITA/Honda) à 0''514

4. Randy de Puniet (FRA/Kawasaki) à 0''546

5. Carlos Checa (ESP/Honda) à 0''564

6. John Hopkins (USA/Suzuki) à 0''683

7. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) à 0''691

8. Colin Edwards (USA/Yamaha) à 0''724

9. Chris Vermeulen (AUS/Suzuki) à 0''752

10. Nicky hayden (USA/Honda) à 0''798

11. Anthony West (AUS/Kawasaki) à 0''929

12. Alex Barros (BRE/Ducati) à 0''934

13. Sylvain Guintoli (FRA/Yamaha) à 0''961

14. Dani Pedrosa (ESP/Honda) à 0''997

15. Michel Fabrizio (ITA/Honda) à 1''045

16. Alex Hofmann (ALL/Ducati) à 1''108

17. Makoto Tamada (JAP/Yamaha) à 1''150

18. Shinya Nakano (JAP/Honda) à 1''279

19. Kurtis Roberts (USA/KR212V) à 2''441







function animeTxt()
{
/*
//alert($('#sportvox div.txtdefil h3').width())
posJL = '-'+$('#sportvox_long div.txtdefil h3').width();
posJ= $('#sportvox_long div.txtdefil h3').css("left").split("px")
var posJLeft = new Number(posJ[0])
if(posJLeft >= posJL)
{
posJLeft = posJLeft-1
var test = posJLeft+"px"
$('#sportvox_long div.txtdefil h3').css({left: test})
}else{
$('#sportvox_long div.txtdefil h3').css({left: $('#sportvox_long div.txtdefil h3').width()})
}
//txtinte = setInterval(animeTxt,1);

*/
}
$(document).ready(function(){
//animeTxt();
txtinte = setInterval(animeTxt,1);
$("#tb_articles tr:even").addClass('ligne1');
$("#tb_articles tr:odd").addClass('ligne2');
});
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Dim 15 Juil - 16:52

Moto -GP d'Allemagne- MotoGP - Le retour de Pedrosa


Un peu plus d'un an qu'il attendait ça. Alors que l'on pensait que Casey Stoner ou Valentino Rossi se livreraient à un combat acharné, Dani Pedrosa a, à la surprise générale, relancé le suspense dans la course au titre de champion du monde, en remportant le Grand Prix d'Allemagne, dimanche au Sachsenring.

L'Espagnol, qui a ainsi signé son troisième succès en MotoGP, un peu plus de douze mois après le précédent, a bouclé les 30 tours en 41'53''196. Le podium est complété par Loris Capirossi, qui réussit là son meilleur résultat de la saison, et Nicky Hayden.

Casey Stoner, parti en pole, a pris la 5e place et a, au passage, glâné onze points supplémentaires. L'Australien conserve ainsi sa première place du Championnat et compte désormais 32 points d'avance sur Valentino Rossi, grand perdant du jour. Le Docteur a en effet été contraint à l'abandon dès le cinquième tour, alors qu'il venait juste de réussir à dépasser Randy de Puniet. Le Français repart lui aussi très déçu d'Allemagne, puisqu'il a dû jeter l'éponge dans l'ultime tour, alors qu'il était 8e. Et que dire de Chris Vermeulen, qui a lui aussi subi un coup dur, puisqu'il a écopé d'un retour aux stands après avoir «volé» le départ, une perte de temps qui lui a valu la 11e place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mar 17 Juil - 14:52

GP des Etats-Unis - Indianapolis, c'est fini



Eurosport - jeu., 12 juil. 21:14:00 2007


Ron Green, le porte-parole du circuit américain, a annoncé qu'il n'y aurait pas de GP des Etats-Unis en 2008 à Indianapolis. Le promoteur, Tony Georges, et Bernie Ecclestone, le patron de la F1, n'ont pas réussi à trouver un accord.










On le sentait venir. Depuis plusieurs semaines, Bernie Ecclestone avait mis la pression sur les dirigeants du circuit d'Indianapolis. A sa manière. L'implacable businessman anglais répétait avec insistance que la F1 n'avait pas besoin d'un grand prix aux Etats-Unis. Que des courses à New York ou à Las Vegas pouvaient être une solution intéressante. Ses menaces ont donc été mise à exécution. Indianapolis n'accueillera pas de grand prix la saison prochaine.
Hôte du Grand Prix des Etats-Unis depuis 2000, le circuit des 500 miles ne verra plus de F1. Ou pas pour tout de suite. Ron Green, le porte-parole du circuit, et Bernie Ecclestone, n'ont pas réussi à s'entendre pour renouveler le contrat. Pas de nouveau bail donc. Malgré la forte affluence (125 000 spectateurs de moyenne lors des six dernières années), l'ovale américain restera donc sur le carreau. "Nous n'avons pas réussi à nous entendre. Voyons voir si les Etats-Unis nous manqueront", a expliqué le grand patron de la F1.
Si certaines écuries garderont cette décision en travers de la gorge (BMW ?), Bernie Ecclestone va maintenant pouvoir chercher des nouvelles destinations. A son grand bonheur ! Depuis qu'il s'est rendu compte que des courses en soirée dans le Sud-Est asiatique et l'Océanie seraient bien pratiques pour le spectateur européen et américain, le Britannique ambitionne de développer le marché asiatique. Il va maintenant pouvoir se mettre à réfléchir sur les solutions possibles.
De son côté, Indianapolis va maintenant tourner la page F1. Et restera dans les mémoires. Avec notamment, la course de 2005 où 14 des 20 pilotes avaient refusé de prendre le départ pour des raisons de sécurité évoquées par Michelin. Mais attention, la porte reste ouverte quant à un possible retour de la compétition reine des sports automobile: "J'espère que nous pourrons trouver une opportunité pour revoir la F1 à Indianapolis," annonce Tony Georges, le propriétaire de l'Indianapolis Motor Speedway.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mar 17 Juil - 14:53

Espionnage Ferrari: des représentants de McLaren-Mercedes convoqués par la FIA



jeu 12 jui, 23h10





AFP/Martin Bureau
agrandir la photo


PARIS (AFP) - Des représentants de l'écurie de Formule 1 McLaren-Mercedes ont été convoqués le 26 juillet par la Fédération internationale de l'automobile (FIA) dans l'affaire d'espionnage présumé après la découverte de documents appartenant à Ferrari chez un de ses ingénieurs, a indiqué la FIA jeudi.
"Il a été demandé à des représentants de McLaren-Mercedes de se présenter à une réunion extraordinaire du Conseil mondial de la FIA à Paris le 26 juillet 2007" pour répondre d'une éventuelle infraction à l'article 151c du code sportif international, selon le communiqué de l'organisation basée à Paris.
Les représentants de l'écurie britannique devront "répondre de l'accusation selon laquelle" ils étaient en "possession de documents non autorisés et confidentiels appartenant à Ferrari, en particulier des informations qui pouvaient être utilisées pour le design, la motorisation, la construction, la vérification et le développement" des monoplaces.
L'article 151c sanctionne "toute conduite frauduleuse, ou tout acte préjudiciable aux intérêts de la compétition et du sport automobile en général".
L'écurie McLaren a réagi jeudi dans un communiqué, se disant "extrêmement déçue que la FIA lui demande de s'expliquer sur les faits dont on la soupçonne, à savoir la possession de certains document et d'informations confidentielles appartenant à Ferrari".
"Alors que McLaren souhaite poursuivre sa pleine coopération avec toute enquête à ce sujet, elle entend aussi dire très clairement que les documents et informations confidentielles étaient seulement en possession, de manière non autorisée, d'un employé actuellement suspendu, et qu'aucun élément de ces documents n'a été utilisé en liaison avec les Formule 1 de McLaren", ajoute l'écurie.
Mike Coughlan, chef concepteur de l'écurie McLaren-Mercedes, a été entendu cette semaine par la Haute cour de Londres car la Scuderia l'accuse d'avoir reçu des informations techniques confidentielles de la part d'un ingénieur de Ferrari licencié, Nigel Stepney. Toutefois, l'audience a été suspendue, Coughlan s'étant engagé à fournir une déclaration sous serment sur la façon dont il s'est procuré les documents concernant Ferrari.
McLaren est actuellement en tête du classement des constructeurs avec 25 points d'avance sur Ferrari. Ses deux pilotes, Lewis Hamilton et Fernando Alonso, sont premier et deuxième du classement pilotes devant leurs collègues de Ferrari, Kimi Raikkonen et Felipe Massa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mer 18 Juil - 18:01

GP d'Europe - Winkelhock remplace Albers



Eurosport - mer., 18 juil. 15:42:00 2007


Markus Winkelhock a été désigné comme le remplaçant du Néerlandais Christijan Albers, récemment mis à l'écart chez Spiker. L'Allemand est assuré de prendre part au Grand-Prix d'Europe, ce week-end au Nürburgring, son "circuit préféré".










L'Allemand Markus Winkelhock pilotera dimanche l'une des deux monoplaces de l'écurie de Formule 1 Spyker à l'occasion du Grand Prix d'Europe, en remplacement du Néerlandais Christijan Albers. "C'est un rêve pour moi de faire mes débuts en F1 en Allemagne" , a expliqué Winkelhock, 27 ans, dont le père Manfred a disputé 47 Grand Prix de F1 entre 1982 et 1985 avant de trouver la mort lors d'une course automobile au Canada en 1985.
Le contrat de Winkelhock avec Spyker ne porte pour l'instant que sur le Grand Prix d'Europe disputé dimanche sur le circuit du Nürburgring: il a été formalisé mercredi dans la matinée après finalisation du montage financier nécessaire. Winkelhock remplace Albers, mis à l'écart par Spyker après les retards de paiement de l'un de ses principaux parraineurs.
Pilote essayeur de Spyker cette année, après avoir occupé la même fonction en 2006, chez Midland --le nom de l'écurie avant son rachat par Spyker--, Winkelhock a disputé cette année trois épreuves du championnat allemand des voitures de tourisme (DTM): il a également disputé par le passé le championnat de Formule 3. "Le Nürburgring est mon circuit préféré", a-t-il assuré. Cinq pilotes allemands disputeront le Grande Prix d'Europe: Winkelhock, Nick Heidfeld (BMW Sauber), Nico Rosberg (Williams), Adrian Sutil (Spyker) et Ralf Schumacher (Toyota).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mer 18 Juil - 18:06

F1 - GP d'Europe Räikkönen veut enchaîner



mer 18 jui, 15h31



Une série de résultats en demi-teinte entre mai et juin avait suffi à enterrer Kimi Räikkönen ( Photo L'Equipe ). Deux victoires plus tard, le mois de juillet est celui de la renaissance pour le Finlandais, qui a fait taire tous ses détracteurs. Relancé dans la course au Championnat du monde, il savoure. « Ç a fait du bien de faire une pause après deux courses coup sur coup ; même si je les ai gagnées toutes les deux , explique t-il. C'est agréable d'avoir eu le temps de repenser à ces deux victoires à Silverstone et Magny-Cours. Je suis parti en Finlande quelques jours avec ma famille et des amis. Je n'ai rien fait de particulier sinon me détendre un peu et m'entraîner . »
Malgré ces moments de décontraction et une confiance retrouvée, Kimi Räikkönen se heurtera à un os ce week-end avec le Grand Prix d'Allemagne. Un Grand Prix qui ne lui a jamais réussi. En six participations, le Finlandais n'est parvenu qu'une seule fois à franchir la ligne d'arrivée. C'était l'an dernier, pour une troisième place derrière Schumacher et Massa. « Je ne sais pas ce qui se passe avec l'Allemagne , explique Räikkönen sur le site Internet de Ferrari. Je n'ai jamais eu de chance là-bas pendant toute ma carrière en F1. J'ai toujours été compétitif à Hockenheim ou au Nürburgring, mais à chaque fois, quelque chose se passe et m'empêche de gagner. Espérons que je pourrai retourner la situation en ma faveur pour ma première saison chez Ferrari. »
« Michael était presque invincible »
L'attente sera grande du côté de la Scuderia . Au pied du mur avant les Grands Prix de France et de Grande-Bretagne, l'écurie italienne a su relever le défi. Désormais, elle doit confirmer à chaque course et, surtout, combler son retard sur McLaren aux classements des constructeurs et des pilotes. « Nous démarrons la seconde partie de la saison et inévitablement, la pression monte , souligne Räikkönen. Nous devons réduire l'écart sur nos concurrents, mais il reste encore beaucoup de temps. Doucement mais sûrement, course après course, nous devons les rattraper. Et nous commencerons dimanche au Nürburgring . »
Portée par Schumacher, qui pilotait à domicile, Ferrari a l'habitude de briller en Allemagne. Räikkönen a bien l'intention de perpétuer la tradition. « Dans le passé, j'avais le sentiment que Michael était presque invincible ici , raconte Räikkönen. C'était comme si quoi que nous faisions, une voiture rouge devait passer la ligne d'arrivée en premier. A mon tour, désormais . »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Ven 20 Juil - 19:36

GP des Etats-Unis - Focus sur le GP des Etats-Unis



Eurosport - ven., 20 juil. 17:52:00 2007


Voici tout ce que vous devez savoir sur le Grand Prix des Etats-Unis, onzième manche du championnat du monde MotoGP.










LA STAT - 32: C'est le retard de Valentino Rossi sur Casey Stoner au classement, soit 6 points de plus au même moment de la saison, l'année passée, lorsqu'il se trouvait en bagarre avec Nicky Hayden.
ILS ONT DIT
Valentino rossi (Yamaha Factory): "Notre moto marche vraiment bien maintenant ainsi que Michelin, je pense que nous avons un très gros potentiel. Le championnat est long et c'est important de prendre le maximum de points."
Loris Capirossi (Ducati MotoGP): "Vous devez avoir une moto parfaitement équlibrée et notre set-up en Allemagne devrait faire l'affaire car la moto est bien réglée sur l'avant."
Roger Lee Hayden (Kawasaki Racing): Ce devrait être un bon week-end, j'ai toujours beaucoup de supporters pour les courses en Supersport et Superbike AMA et je suis sûr qu'ils seront là pour soutenir les pilotes américains engagés en MotoGP
NOUVEAU
Deux pilotes Nord-Américains complèteront le plateau MotoGP sur ce Grand Prix des Etats-Unis: le Canadien Miguel Duhamel (Honda Gresini) et l'Américain Roger Lee Hayden (Kawasaki) en tant que wild-card.
DIFFICULTES ET CARACTERISTIQUES
Le Grand Prix des Etats-Unis s'installe de plus en plus comme une valeur sûre du calendrier MotoGP, grâce à la ferveur des supporters américains. L'année passée, Nicky Hayden avait maîtrisé la course de bout en bout tandis que son rival direct à la course au titre, Valentino Rossi, cassait son moteur dans l'avant-dernier tour. Un premier tournant du championnat qui allait sceller la victoire finale du "Kid du Kentucky".
D'une longueur de 3,602 kms, le circuit de Laguna Seca offre une topographie bien particulière et semblable en plusieurs points à celui du Sachsenring. Très technique et vallonné, il propose 7 virages à gauche et 4 à droite dont le fameux corkscrew, virage en tire-bouchon qui propose un dénivelé d'une vingtaine de mètres.
Comme lors de la semaine précédente au Sachsenring, le pneu avant, et plus particulièrement la partie gauche, revêtira une importance capitale durant le week-end. La première machine équipée en Bridgestone, celle de Capirossi, n'avait pris que la huitième place en 2006. La chaleur californienne sera également à prendre compte. Les pilotes et surtout les moteurs en souffriront.
RECORDS
Qualification : 1:22.670, Nicky Hayden (Honda/2005) - Course : 1:23.915, Colin Edwards (Yamaha/2005) - Vmax : 259.2 km/h, Nicky Hayden (Honda/2005)
1991 Wayne Rainey (Yamaha) - 1993 - John Kocinski (Cagiva), 1994 - Luca Cadalora (Yamaha), 2005-2006 - Nicky Hayden (Honda)
TOP 5 DU MONDIAL DES PILOTES 2007
1-Stoner (AUS/Ducati) 169 points, 2-Rossi (ITA/Yamaha) 164 points, 3-Pedrosa (ESP/Honda) 144 points, 4-Hopkins (E-U/Suzuki) 103 points, 5-Melandri (ITA/Honda) 97 points.
TOP 5 DU MONDIAL DES CONSTRUCTEURS 2007
1-Ducati 204 pts, 2-Yamaha 184 pts, 3-Honda 174 pts, 4-Suzuki 131 pts, 5-Kawasaki 64 pts
TOP 5 DU MONDIAL DES EQUIPES 2007
1-Ducati Moto GP 273 pts, 2-Yamaha Factory 252 pts, 3-Honda Repsol 217 pts, 4-Suzuki Moto GP 196 pts, 5-Honda Gresini 149 pts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Ven 20 Juil - 19:37

GP d'Europe de F1: Hamilton le plus rapide de la 1ère séance d'essais libres



ven 20 jui, 13h08





AFP/Bertrand Guay
agrandir la photo


NÜRBURGRING (AFP) - Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) a réussi le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Europe de Formule 1, dixième des 17 épreuves de la saison, vendredi sur le Nürburgring.
Hamilton a bouclé le plus rapide de ses 26 tours en 1 min 32 sec 515/1000, devançant de 236/1000 de seconde le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) qui a effectué 24 boucles.
Le double champion du monde Fernando Alonso (27 tours), au volant de la seconde McLaren-Mercedes, a signé le troisième chrono à 417/1000 de seconde de son coéquipier.
En revanche, Felipe Massa (24 tours) a éprouvé des difficultés au volant de la seconde Ferrari, ne signant que le sixième temps à 1 sec 090/1000 de Hamilton et derrière les deux BMW Sauber de Nick Heidfeld (35 tours) et Robert Kubica (34 tours), respectivement à 460 et 690/1000 de seconde du temps de référence.
Blocages de roues, sorties très larges à l'extrême limite de la perte de contrôle et du passage dans l'herbe, Massa a manqué son ultime série de tours rapides.
Devant son public et au volant de sa Toyota, Ralf Schumacher (32 tours), désormais seul représentant en piste de la famille puisque Michael, retraité, a assisté à la séance depuis le muret Ferrari, a été crédité du septième temps à 1 sec 310/1000 de Hamilton.


AFP/Bertrand Guay
agrandir la photo


Séance de travail difficile pour les Renault qui ont précipité à ce week-end, sans les avoir testé sur piste, l'utilisation de nouvelles pièces aérodynamiques à l'origine prévues pour le GP de Hongrie le 22 juillet.
Heikki Kovalainen (21 tours) a échoué à 2 sec 406/1000 de la première McLaren-Mercedes, juste devant son coéquipier Giancarlo Fisichella (22 tours) à 2 sec 562/1000 du Britannique.
Débuts difficiles également pour le cinquième Allemand engagé ce week-end, Markus Winkelhock (Spyker-Ferrari) qui remplace sur le Nürburgring le Néerlandais Christijan Albers débarqué car ses parraineurs n'ont pas payé ce qu'ils devaient à son écurie.
Markus, fils de l'ancien pilote de F1 Manfred Winkelhock mort en course au Canada en 1985, n'a obtenu en 30 tours que le dernier temps à 4 sec 601/1000 du meilleur chrono de la séance.
La deuxième séance d'essais libres est programmée de 14h00 à 15h30 (12h00 GMT à 13h30 GMT).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Ven 20 Juil - 19:38

GP d'Europe de F1: Räikkönen, Ferrari, le plus rapide de la 2e séance d'essais libres



ven 20 jui, 16h19





AFP/Patrik Stollarz
agrandir la photo


NÜRBURGRING (AFP) - Le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari) a réussi le meilleur temps de la deuxième séance d'essais libres du Grand Prix d'Europe de Formule 1, dixième des 17 épreuves de la saison, vendredi sur le Nürburgring.
Räikkönen a bouclé le plus rapide de ses 28 tours en 1 min 33 sec 339/1000, devançant de 139/1000 de seconde le Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes) qui a effectué 28 tours.
Felipe Massa au volant de la seconde Ferrari a signé le troisième chrono à 251/1000 de seconde de son coéquipier et devant Fernando Alonso au volant de la seconde McLaren-Mercedes qui a échoué à 298/1000 de seconde de Räikkönen.
Devant son public, Ralf Schumacher (Toyota) a signé le 5e temps de la séance à 329/1000 de seconde du temps de référence et devant son coéquipier Jarno Trulli, 6e temps à 407/1000 de seconde de Räikkönen.
Les BMW Sauber de Nick Heidfeld et Robert Kubica ont été créditées des 9e et 10e performances respectivement à 807 et 882/1000 de seconde du Finlandais. Mais Heidfeld et Kubica ont peu tourné (22 et 19 boucles) lors de cette séance dont le début s'est déroulé sur une piste encore humide d'une violente averse.
Pour ses débuts en F1, Markus Winkelhock (Spyker-Ferrari) n'a signé que le dernier temps de la séance, comme le matin, à 3 sec 980/1000 de la première Ferrari.
Le fils de l'ancien pilote de F1 Manfred Winkelhock, décédé en course en 1985, a éprouvé des difficultés avec sa monoplace dont il a perdu le contrôle après 19 tours dans la séance. Alors qu'il était parvenu à la rattraper à plusieurs reprises, il a fini par perdre définitivement sa Spyker-Ferrari dans un virage à droite. La monoplace est partie en tête à queue et s'est immobilisée dans le gravier, obligeant une grue à la dégager.
La troisième et dernière séance d'essais libres est programmée samedi de 11h00 à 12h00 (09h00 GMT à 10h00 GMT), avant les qualifications qui doivent débuter à 14h00 (12h00 GMT).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Lun 23 Juil - 15:32

Fernando Alonso remporte un GP F1 d'Europe très perturbé par la pluie



dim 22 jui, 20h11








NÜRBURGRING (AFP) - Fernando Alonso a remporté dimanche le Grand Prix d'Europe sur le Nürburgring en sachant profiter avec maestria d'une pluie traîtresse qui a coûté cher à nombre d'adversaires, dont son coéquipier chez McLaren-Mercedes, Lewis Hamilton.
"J'aime la pluie, j'aime piloter sous la pluie", fanfaronne le vainqueur. Il l'a prouvé dimanche en faisant de cette eau tombée du ciel une alliée imparable pour prendre en toute fin de course le meilleur sur la Ferrari de Felipe Massa, pourtant "plus rapide" que sa McLaren-Mercedes sur le sec.
Après plusieurs attaques sur le fil du rasoir, Alonso a pris la tête à cinq tours de l'arrivée au cours d'une manoeuvre dans laquelle sa monoplace et la Ferrari de Massa se sont touchées.
Ce qui a provoqué une altercation entre les deux pilotes avant une cérémonie du podium où le pilote Ferrari, le visage crispé par la colère et le regard noir, ne s'est pas attardé tandis qu'Alonso et Mark Webber (Red Bull-Renault) fêtaient dignement ce qu'ils considèrent comme une belle issue à une drôle de course.
Comble de l'ironie, c'est le septuple champion du monde allemand Michael Schumacher, coureur mythique de Ferrari, qui a remis la coupe au représentant du constructeur vainqueur, soit Ron Dennis. Le large sourire de ce dernier contrastait de façon comique avec le masque du néo-retraité qui avait certainement prévu de féliciter sur le podium son ancien patron Jean Todt.
"J'ai pris un bon départ, j'ai doublé Fernando (Alonso) et presque Kimi (Räikkönen son coéquipier)... la voiture était vraiment très bien, mais il a plu... cette pluie, c'est vraiment dommage", confirme amèrement Massa.


AFP/Bertrand Guay
agrandir la photo


A la joie de cette troisième victoire de la saison, Alonso ajoute le bonheur de revenir à deux points d'Hamilton en tête du Championnat du monde.
"Quand vous gagnez mais que vos adversaires les plus proches sont 2e ou 3e, vous ne changez pas grand chose au championnat... donc je suis aussi content pour ça", avoue le double champion du monde.
Hamilton, lui, a bu le calice jusqu'à la lie: parti de la 10e position après son accident en qualifications, il a perdu -comme Button, Liuzzi, Rosberg, Sutil et Speed- le contrôle de sa monoplace dans le troisième tour sous le déluge. La grue l'a sorti du bac à gravier et il a pu reprendre la course mais en dernière position et avec un tour de retard. Il a finalement terminé 9e, hors des points et pour la première fois en dix courses il n'est pas monté sur le podium.
"Lorsque vous avez un tour de retard, vous devez compter sur la malchance de vos concurrents", estime le pilote sans se montrer trop déçu.
Enorme déception en revanche pour Kimi Räikkönen. En pole position, il a résisté à Massa et tandis que la supériorité de sa F2007 devait lui permettre dès lors d'envisager une course pour la victoire, le Nürburgring a été noyé sous un déluge.
Alors qu'il entrait dans la voie des stands pour aller chausser des pneus sculptés, sa Ferrari a glissé et il dû reprendre la piste, se condamnant à une boucle supplémentaire en pneus "sec" sur une piste détrempée.
Finalement, alors qu'il était remonté en troisième position à moins d'une seconde d'Alonso, Räikkönen a été trahi par sa mécanique et contraint à l'abandon, sous le regard atterré de Michael Schumacher.
"Je suis très déçu", confirme Ice Man. Même derrière Massa et Alonso, il était "convaincu de pouvoir gagner". Mais "petit à petit, le système hydraulique a commencé à avoir des ratées, j'ai perdu du temps et la voiture s'est arrêtée."
Sa chance est que "l'écart avec le premier du championnat reste le même", soit 18 points, puisque Hamilton n'a pas marqué de points, souligne le Finlandais.
Mais désormais il ne lui reste plus que sept courses pour combler ce retard.



1. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Mercedes)


les 308,863 km en 2:06:26.358


(moyenne: 146,567 km/h)


2. Felipe Massa (BRA/Ferrari)
à 8.155

3. Mark Webber (AUS/Red Bull)
à 1:05.674

4. Alexander Wurz (AUT/Williams)
à 1:05.937

5. David Coulthard (GBR/Red Bull)
à 1:13.656

6. Nick Heidfeld (GER/BMW Sauber)
à 1:20.298

7. Robert Kubica (POL/BMW Sauber)
à 1:22.415

8. Heikki Kovalainen (FIN/Renault)
à 1 tour

9. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
à 1 tour

10. Giancarlo Fisichella (ITA/Renault)
à 1 tour

11. Rubens Barrichello (BRA/Honda)
à 1 tour

12. Anthony Davidson (GBR/Super Aguri)
à 1 tour

13. Jarno Trulli (ITA/Toyota)
à 1 tour
Les classements du Championnat du monde
Classement des pilotes:



1. Lewis Hamilton (ENG)
70

2. Fernando Alonso (ESP)
68

3. Felipe Massa (BRA)
59

4. Kimi Räikkönen (FIN)
52

5. Nick Heidfeld (GER)
36

6. Robert Kubica (POL)
24

7. Giancarlo Fisichella (ITA)
17

8. Heikki Kovalainen (FIN)
15

9. Alexander Wurz (AUT)
13

10. Mark Webber (AUS)
8

11. David Coulthard (GBR)
8

12. Jarno Trulli (ITA)
7

13. Nico Rosberg (GER)
5

14. Takuma Sato (JPN)
4

15. Ralf Schumacher (GER)
2

16. Jenson Button (GBR)
1

17. Sebastian Vettel (GER)
1
Classement des constructeurs:



1. McLaren-Mercedes
138

2. Ferrari
111

3. BMW Sauber
61

4. Renault
32

5. Williams
18

6. Red Bull
16

7. Toyota
9

8. Super Aguri
4

9. Honda
1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Lun 23 Juil - 15:32

F1: Bahreïn organisera le premier Grand Prix de l'année 2008



lun 23 jui, 07h20





agrandir la photo



MELBOURNE (Reuters) - Le Grand Prix d'Australie de Formule Un a perdu au profit de Bahreïn son statut de première course du calendrier 2008.

La Corporation australienne du Grand Prix a annoncé lundi que la course, programmée du 13 au 16 mars, serait décalée à la deuxième place et commencerait à 15h30 locales (05h30 GMT) par égard pour les téléspectateurs européens.

Bahreïn organisera la première course de la saison, a déclaré à Reuters un porte-parole du GP de Melbourne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mar 24 Juil - 21:23

Saison 2008 - Magny-Cours sauvé



Eurosport - mar., 24 juil. 16:19:00 2007


Information Eurosport.fr : Le Grand Prix de France aura bien lieu à Magny-Cours en 2008, voire même en 2009. Un accord a été trouvé mardi matin entre François Fillon, Premier ministre français, Roselyne Bachelot, ministre des Sports, et Bernie Ecclestone, le grand patron de la Formule 1.
Plus d'infos







  • L'actu de la Formule 1








Le Grand Prix de France est sauvé. L'épreuve de Magny-Cours sera toujours inscrite au calendrier la saison prochaine et ceci jusqu'en 2009, conformément au contrat signé existant entre le circuit et Bernie Ecclestone, patron de la Formula One management (FOM), chargé de la gestion des droits commerciaux du championnat du monde. Mardi, un accord a été trouvé entre François Fillon, Premier ministre français, Roselyne Bachelot, Ministre des Sports, et Bernie Ecclestone. Le grand argentier de la Formule 1 a accepté que le Grand Prix de France se tienne deux saisons supplémentaires sur le Circuit Jean-Bernigaud, contre l'engagement des autorités sportives hexagonales de trouver un autre lieu plus proche de Paris, afin accueillir l'épreuve en 2010. Une nouvelle réunion de travail est prévue au mois de septembre.
Dans un premier temps, le Grand Prix de France devait être mis en "pause" la saison prochaine, selon la décision du Comité directeur de la Fédération française du sport automobile (FFSA) du 21 mars dernier. La FFSA, qui a repris à son compte l'organisation du grand prix en 2003, éprouve chaque année des difficultés à supporter le coût de l'événement, en raison en particulier de ce qu'on appelle le "prix du plateau", somme réclamée aux organisateurs et reversée ensuite aux détenteurs des droits de la Formule 1 et aux écuries engagées. Le 19 juillet dernier, le Comité directeur de la FFSA avait mis la pression sur les Collectivités locales en jugeant nécessaire un accord financier avec le Conseil général de la Nièvre et la Région Bourgogne pour garantir l'équilibre des comptes de l'épreuve en 2008. A ce jour, il faut encore trouver 4 millions d'euros pour tenir ses engagements.
Et pour 2010 ?
Lassé par l'insuffisance des capacités hôtelières et les embouteillages les jours de grand prix, Bernie Ecclestone avait juré le 26 mai dernier que 2007 serait la dernière nivernaise du GP de France. En même temps, il avait relancé l'idée d'un grand prix à Paris. L'accord conclu mardi renferme cette promesse française de trouver un site plus fonctionnel et plus en adéquation avec le cahier des charges de la F1 moderne. Une façon de s'aligner sur les standards imposés ces dernières années par Bernie Ecclestone, qui préfère les nouveaux tracés plus modernes (Chine, Turquie, Bahreïn...). On parle de Versailles. Mais "Mister E" aurait une petite préférence pour Marne-la-Vallée et Euro Disney, idéalement placé et desservi, à mi-chemin entre l'Angleterre et l'Allemagne. Affaire à suivre.Maxime DUPUIS - Stéphane VRIGNAUD / Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mer 25 Juil - 18:34

GP d'Europe - L'affaire Speed



Eurosport - mer., 25 juil. 15:33:00 2007


Le pilote américain de Toro Rosso, Scott Speed, semble proche de la sortie après son altercation avec Franz Tost, le manager de l'écurie. Les deux hommes en sont venus aux mains.




Le Grand Prix d'Europe au Nürburgring pourrait être le dernier de Scott Speed. Après sa sortie de piste lors de la course perturbée par la pluie, le pilote américain a eu une vive altercation avec Franz Tost, manager de l'écurie qui l'emploie.
Le GP d'Europe ne fut certainement pas le moins animé de la saison. Dépassements, rebondissements, le spectacle était au rendez-vous sur la piste allemande. Scott Speed, comme bon nombre de ses camarades, était victime des intempéries et perdait le contrôle de sa Toro Rosso pour finalement abandonner (comme son coéquipier Tonio Liuzzi). Rentré aux stands, l'Américain allait avoir des échanges plus qu'appuyés avec Franz Tost, le manager de l'écurie, qui lui reprochait sa sortie de piste. Des coups auraient été échangés, même si Tost relate qu'il n'a fait que "toucher l'épaule " de Speed dans le journal "Blick". Alors que l'équipe entame d'importants tests aux Mugelllo avec Ferrari, l'avenir de Scott Speed s'assombrit quelque peu.
"Initialement je ne voulais pas venir au point presse pour parler de ça, car après la course Franz s'est excusé de son comportement pendant quinze minutes, il était clair pour tout le monde qu'il avait franchi la ligne jaune", expliquait Scott Speed. "Mais après cela Franz ou Gerhard (Berger) n'ont pas hésité à nous descendre, moi et Tonio, par médias interposés. Maintenant c'est assez", précisait l'Américain. A l'heure où les rumeurs de transferts vont bon train, Scott Speed et Vinantonio Liuzzi sont plus que jamais menacés. Le Français Sébastien Bourdais est notamment préssenti pour prendre place dans le baquet de la STR 02, tout comme le jeune Allemand Andreas Vettel.
Scott Speed ne mâchait pas ses mots à l'encontre de son patron: "Franz Tost est hors de contrôle. Il était furieux que je sois sorti de la piste, mais tous les pilotes derrière Jenson Button sont sortis de la piste, y compris Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Quand j'ai voulu lui parler de l'arrêt aux stands, il n'a pas voulu m'écouter...Je suis donc parti dans mon garage et il m'a rattrapé en me donnant un coup de poing dans le dos, tout le monde l'a vu. Ensuite il m'a suivi à l'arrière de la structure, où personne ne pouvait nous voir, et il m'a menacé en m'attrapant par la combinaison, front contre front. Ma seule réponse a été de lui demander s'il voulait me frapper devant tout le monde au milieu du garage". Depuis Scott Speed et les dirigeants de Toro Rosso ne se sont plus parlés. Cette affaire devrait remonter jusqu'à Dieter Mateschitz, le patron de Red Bull et Toro Rosso, qui avait lui même fait venir Scott Speed en F1. Avec quelles conséquences?

Alexandre Walraevens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mer 25 Juil - 18:35

Espionnage Ferrari: McLaren et ses pilotes jouent gros devant la FIA



mer 25 jui, 14h52








PARIS (AFP) - Ron Dennis tente jeudi d'éviter des sanctions sportives à McLaren et ses pilotes, Fernando Alonso et Lewis Hamilton, en cherchant à convaincre la FIA que son équipe n'a pas bénéficié des informations frauduleusement obtenues auprès de Ferrari par l'un de ses employés.
La FIA a convoqué à Paris une réunion extraordinaire de son Conseil mondial pour entendre à huis clos les responsables de McLaren-Mercedes après s'être saisie d'une affaire d'espionnage portée par Ferrari devant la justice italienne et britannique.
"Les responsables de l'équipe ont été convoqués pour répondre des accusations selon lesquelles entre mars et juillet 2007, en infraction avec l'article 151c du Code sportif international, McLaren-Mercedes était en possession non autorisée de documents et d'informations confidentiels appartenant à la Scuderia Ferrari, y compris des informations qui pourraient être utilisées pour dessiner, concevoir, construire, vérifier, développer et/ou faire rouler une Formule 1 Ferrari de 2007", énonce la convocation.
Aux termes des règlements de la FIA, McLaren-Mercedes et ses pilotes risquent une punition allant du blâme à l'exclusion du championnat.
Depuis que l'affaire est sur la place publique, Dennis nie formellement, parfois même de façon théâtrale avec des larmes dans les yeux, que son équipe soit impliquée globalement, rejetant les faits sur une personne ayant agi à titre strictement personnel, selon lui, et qu'il avait même refusé de nommer jusqu'à la semaine dernière.
"Je ne peux pas faire le moindre commentaire sur ce dossier car il est entre les mains de la justice (...) je n'ai même jamais confirmé que l'employé suspendu était (le concepteur des monoplaces McLaren 2007) Mike Coughlan", a dit Dennis en marge du GP d'Europe.


AFP/Jose Luis Roca
agrandir la photo


En l'état des révélations, un employé de longue date de Ferrari, Nigel Stepney, aurait donné à Coughlan un dossier confidentiel sur les F2007.
Mais plus grave pour McLaren, Stepney aurait prévenu Coughlan que Ferrari utilisait en Australie un fond plat mobile interdit par le règlement. Après avoir été outrageusement dominée à Melbourne, l'écurie McLaren avait demandé à la FIA, sans citer Ferrari, si un tel système était réglementaire... La réponse fut négative et, même si ce n'est qu'une coïncidence, McLaren a pris le dessus en piste.
"Il ne faut pas exagérer, toutes les équipes avaient ce système", assure à l'AFP un responsable d'une écurie sous couvert de l'anonymat.
Mais s'il s'avère que Stepney a effectivement prévenu Coughlan de l'utilisation de ce fond plat mobile, cette demande d'éclaircissement de la part de l'équipe de Ron Dennis perd son caractère a priori ingénu et tendrait à prouver que Coughlan n'était pas le seul à avoir reçu au moins cette information confidentielle concernant Ferrari.
Et si la FIA estime que McLaren a pu avoir des informations qui lui ont donné un quelconque avantage, alors elle devrait sanctionner l'écurie qui domine le championnat constructeur et dont le duo Hamilton-Alonso est en tête chez les pilotes.
A moins qu'une solution à l'amiable ne soit négociée. Une sanction sportive à l'encontre de McLaren-Mercedes ruinerait le championnat, alors qu'une solution à l'amiable arrangerait tout le monde, y compris le pouvoir sportif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Mer 25 Juil - 18:40

Saison 2008 - Lorenzo chez Yamaha



Eurosport - mer., 25 juil. 15:31:00 2007


Le champion du monde en titre 250cc, Jorge Lorenzo, a signé un contrat de deux ans avec l'écurie Yamaha officielle. Il devrait faire équipe avec Valentino Rossi, à moins que...




C'était un secret de polichinelle. Jorge Lorenzo avait déjà signé un pré-contrat avec Yamaha. C'est désormais officiel, le jeune Espagnol de 20 ans s'est engagé pour les deux prochaines saisons au sein de l'écurie Yamaha d'usine.
Le champion du monde 250cc en 2006 et actuel leader du championnat 2007 pilotera donc une YZR-M1 pendant les deux prochaines saisons. Vainqueur de six des 10 courses disputées cette saison, Lorenzo était certainement le pilote avec le plus gros potentiel en 250cc. Leader du Mondial 250cc avec 20 points d'avance sur Alex De Angelis (RSM/Aprilia), Lorenzo bénéficiera donc du même matériel que Valentino Rossi. "Yamaha a suivi de près la carrière de Jorge Lorenzo et nous sommes heureux de communiquer que Lorenzo rejoint notre équipe Moto GP pour les deux prochaines saisons" , précisait le communiqué de Yamaha Factory.
Néanmoins un doute subsiste quant à la structure que va intégrer le bouillant Espagnol. L'organisation de l'écurie Yamaha Factory (de Rossi) n'a pas été révélée. Valentino Rossi n'a jamais caché qu'il souhaitait continuer à travailler avec Colin Edwards, son coéquipier américain. Mais l'Italien, un peu en perte de vitesse, par rapport à Casey Stoner et sa Ducati, n'a peut être pas les éléments pour imposer sa vision à Yamaha. Dans le paddock, les rumeurs vont bon train et envoient Colin Edwards chez Tech 3, qui disposerait du même "package" que l'écurie usine. Lorenzo et Rossi seraient alors les deux pilotes "officiels". En attendant Yamaha réalise un gros coup sur le marché des transferts, et s'offre une pépite. Rossi et Lorenzo aux guidon d'une M1, il va y avoir du spectacle sur et en dehors de la piste. Yamaha deviendra-t-elle "Lorenzo's land"?alexandre walraevens / Eurosport
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Jeu 26 Juil - 19:31

Saison 2007 - La FIA épargne McLaren



Eurosport - jeu., 26 juil. 17:18:00 2007


L'écurie McLaren Mercedes ne mérite pas d'être sanctionnée selon le Conseil mondial de la Fédération internationale automobile.

Le Conseil mondial a estimé que McLaren-Mercedes n'avait pas profité des informations confidentielles en possession de son employé, le chef de projet Mike Coughlan, sur la monoplace Ferrari F2007.
"La punition est en rapport avec le crime", a commenté le patron de McLaren-Mercedes, Ron Dennis, visiblement soulagé. Tout en décidant de ne pas sanctionner McLaren-Mercedes, la FIA a souligné que si, dans l'avenir, il s'avérait que l'écurie britannique avait effectivement utilisé des informations transmises à Coughlan, suspendu depuis, par un ancien responsable de Ferrari, Nigel Stepney, l'équipe de Woking risquait d'être exclue des championnats 2007 et 2008.
Le Conseil mondial de la FIA s'est réuni jeudi à Paris en session extraordinaire pour étudier le volet sportif de l'affaire d'espionnage liant les deux écuries en lutte pour les titres mondiaux constructeurs et pilotes. Après 10 des 17 épreuves de la saison, McLaren-Mercedes est en tête des constructeurs avec 27 points d'avance sur Ferrari, tandis que le duo de McLaren-Mercedes, Lewis Hamilton et Fernando Alonso, mène le bal chez les pilotes devant les hommes de la Scuderia, Kimi Räikkönen et Felipe Massa. McLaren-Mercedes et ses pilotes risquaient une punition allant de l'avertissement à l'exclusion du championnat.
La FIA s'est saisie du côté sportif du dossier, après que Ferrari eut porté plainte devant la justice italienne et britannique pour des faits d'espionnage industriel. La Scuderia accuse en effet Stepney, un ancien chef mécanicien licencié depuis le début de l'affaire, d'avoir transmis des documents confidentiels concernant la monoplace F2007 utilisée par Räikkönen et Massa cette saison, à Coughlan. Ron Dennis a basé toute sa défense sur le fait que Coughlan n'avait agi qu'à titre personnel et que l'écurie n'avait jamais utilisé la moindre information que son chef de projet aurait pu avoir sur leurs adversaires. Si la décision de la FIA jeudi met un terme au moins provisoire au feuilleton sur un plan sportif, le volet judiciaire, lui, est toujours en cours d'instruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Ven 27 Juil - 19:06

Saison 2008 - 18 Grands Prix en 2008



Eurosport - ven., 27 juil. 16:23:00 2007


La FIA a dévoilé le calendrier de la saison 2008 avec 18 GP au programme. Le GP de France se déroulera le 22 juin. Singapour et Valence apparaissent pour la première fois.

Le Championnat 2008 de Formule 1 comportera 18 épreuves avec deux nouveaux circuits, le 24 août à Valence (Espagne) pour le GP d'Europe et le 28 septembre à Singapour, le GP de France étant au programme, selon le calendrier publié vendredi par la Fédération internationale de l'automobile. Le doute demeure sur l'horaire du GP de Singapour que la FIA aimerait faire disputer de nuit.
Après un long feuilleton, le GP de France est bien au calendrier et se courra à Magny-Cours le 22 juin. Le GP des Etats-Unis au contraire disparaît. Il s'était couru sans interruption à Indianapolis depuis 2000. Le GP de Turquie (Istanbul) est ramené au 11 mai alors que les trois premières éditions de cette épreuve s'étaient courues en août. Selon le principe d'alternance, Hockenheim accueillera le 20 juillet le GP couru sur le territoire allemand et qui pourra s'appeler GP d'Allemagne. Pour des raisons contractuelles, le GP couru en Allemagne cette année sur le Nürburgring s'était appelé GP d'Europe.
En 2008, le GP d'Europe se courra en Espagne, sur le nouveau tracé urbain de Valence. Cette épreuve reste cependant soumise à "l'approbation du circuit", souligne la FIA. Le GP du Canada, très populaire à Montréal mais dont les infrastructures sont largement critiquées, est quant à lui programmé "provisoirement" le 8 juin. S'il est maintenu, il sera la seule épreuve nord-américaine du calendrier.
LE CALENDRIER
16 mars : GP d'Australie (Melbourne)

23 mars : GP de Malaisie (Sepang)

6 avril : GP de Bahreïn (Manama)

27 avril : GP d'Espagne (Montmelo)

11 mai : GP de Turquie (Tuzla)

25 mai : GP de Monaco (Monte-Carlo)

8 juin : GP du Canada (Montréal)

22 juin : GP de France (Magny-Cours)

6 juillet : GP de Grande Bretagne (Silverstone)

20 juillet : GP d'Allemagne (Hockenheim)

3 août : GP de Hongrie (Mogyorod)

24 août : GP d'Europe (Valence)

7 septembre : GP d'Italie (Monza)

14 septembre : GP de Belgique (Spa-Francorchamps)

28 septembre : GP de Singapour (Singapour)

12 octobre : GP de Chine (Shanghaï)

19 octobre : GP du Japon (Fuji)

2 novembre : GP du Brésil (Sao Paulo)Eurosport

YAHOO.EU.Messenger = new Messenger();
var sStoryHeadline = encodeURIComponent(document.title);
var sStoryLink = encodeURIComponent(location.href);
var sDefaultMsg = 'Check out this story on Yahoo! Eurosport:';
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Ven 27 Juil - 19:07

Espionnage Ferrari: pour Montezemolo, l'affaire "n'en restera pas là"



ven 27 jui, 15h13





AFP/Mauricio Lima
agrandir la photo


ROME (AFP) - Le patron du constructeur automobile Ferrari, Luca Cordero di Montezemolo, a déclaré vendredi que l'affaire d'espionnage dans laquelle McLaren-Mercedes a échappé jeudi à des sanctions de la FIA "ne s'arrêterait pas là", sans préciser s'il comptait faire appel.
"Je veux dire aux supporteurs du monde entier (...) qui sont offensés par la décision prise hier (jeudi) à Paris de se rassurer parce que cette histoire ne s'arrêtera pas là", a déclaré le président de Ferrari et de Fiat, cité par l'Ansa, alors qu'il sortait de l'usine Ferrari de Maranello (nord).
Luca Cordero di Montezemolo n'a pas indiqué si l'écurie italienne de F1, victime d'une acquisition frauduleuse d'informations confidentielles de la part d'un employé de McLaren-Mercedes, Mike Coughlan, comptait faire appel de la décision rendue jeudi par le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).
Un porte-parole de Ferrari, Luca Colajanni, indiquait vendredi dans l'édition de la Gazzetta dello Sport que l'écurie comptait "s'arrêter là", alors qu'un communiqué officiel avait fustigé la veille une décision "incompréhensible".
La FIA a jugé que McLaren-Mercedes avait bien été en possession d'informations confidentielles sur Ferrari, mais n'a pas sanctionné l'écurie de Ron Dennis, estimant que la preuve n'avait pas été apportée d'une utilisation de ces secrets au détriment de la Scuderia.
La FIA s'est cependant réservé le droit de sanctionner McLaren-Mercedes "si à l'avenir il est démontré que les informations concernant Ferrari ont été utilisées au détriment du Championnat".
Cette décision a mis un terme au moins provisoire au feuilleton sur le plan sportif mais le volet judiciaire est toujours en cours d'instruction devant les justices italienne et britannique et pourrait livrer de nouveaux éléments.
La Scuderia accuse Nigel Stepney, un ancien chef mécanicien licencié depuis le début de l'affaire, d'avoir transmis des documents confidentiels concernant la monoplace F2007 utilisée par Kimi Räikkönen et Felipe Massa cette saison à Mike Coughlan, lui-même suspendu par McLaren-Mercedes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supermaman
Co-Administrateur
Co-Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4115
Age : 49
Localisation : savoie
Votre Equipe Préférée : marseille
Loisirs / Emploi : foot
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Auto & Moto   Lun 30 Juil - 17:53

GP de Grande Bretagne - Räikkönen éteint Silverstone



Eurosport - lun., 30 juil. 14:16:00 2007


Kimi Räikkönen (Ferrari) a déçu tout Silverstone en gagnant devant les McLaren de Fernando Alonso et du chouchou local, Lewis Hamilton. Festival de Felipe Massa (Ferrari), passé de 22e à 5e.
Plus d'infos







  • Résultat de la course
  • Grand Prix : déclarations








Silverstone a été le berceau du championnat du monde en 1950 et restera peut-être le lieu du renouveau de Ferrari cette saison. Dominée par McLaren à Monaco, au Canada et aux Etats-Unis, la Scuderia avait mené des tests fructueux sur le circuit du Northamptonshire, il y a 15 jours ; des travaux immédiatement validés par une victoire au Grand Prix de France.
Le package aéro évolué et les nouveaux agréments de conduite installés sur la F2007 étaient encore des armes redoutables dans les mains de Kimi Räikkönen, dimanche, dans le cadre du Grand Prix de Grande Bretagne, 9e manche du Mondial 2007. Le Finlandais y a empoché sa troisième victoire de l'année, répondant au même scenario que Magny-Cours : en haussant le rythme lors des tours supplémentaires que renfermait son réservoir, avant son second stop. A la différence près que ce ne fût pas cette fois au détriment de son co-équipier, Felipe Massa, mais de Fernando Alonso (McLaren).
Hamilton fébrile au stand
Au 43e des 59 tours de la course, McLaren venait en fait de consommer une double défaite, car Lewis Hamilton (McLaren) avait mené le premier relais. Parti de la pole, le jeune surdoué, pour qui tous ces Union Jack s'étaient déployés sur les 5.141 km du circuit anglais, n'avait pas tenu la cadence, dépassé en vitesse pure dans le second relais. La faute à une McLaren mal réglée et à un pit stop mal géré de la part du Britannique, impatient de repartir.
"J'avais une bonne voiture aujourd'hui", a résumé Kimi Räikkönen, victorieux pour la 12e fois de sa carrière. "En fait, j'ai eu une bonne voiture tout le week-end. Au début de la course, j'ai essayé d'économiser de l'essence, de surveiller mes pneus et de prendre soin de ma voiture. Quand Lewis [Hamilton] s'est arrêté au stand, j'ai attaqué pour gagner du temps sur lui et ça a bien marché" , a-t-il poursuivi.
Toujours intercalé entre les McLaren, mais avec cette fois Alonso devant et Hamilton derrière, Iceman s'est alors occupé de faire tomber le double champion du monde dans son piège. "Fernando s'est arrêté très tôt et j'ai pu faire un run plus long avant mon second pit stop. Là, je n'avais plus qu'à pousser. Lorsque je suis revenu en piste, mon avance suffisait. Après ça, ce fut assez facile", a ajouté le Nordique, en conclusion de cette première victoire sur le territoire de son ancienne équipe.
Massa part dernier
Alonso, en tête dans le 2e relais grâce à un pit stop écourté, a estimé que les six tours qui avaient permis à Räikkönen de forcer la décision n'étaient pas à eux seuls la cause de sa défaite. "Lors des six tours de plus que Kimi a eus, je n'ai pas été en mesure d'imprimer un rythme normal", a regretté le double champion du monde. "La Ferrari était un peu plus rapide que nous. Au final, ça ne change pas grand chose au résultat. Il nous a manqué deux ou trois dixièmes par tour. Tout le week-end a été comme ça. Ce ne fut donc pas une surprise."
Räikkönen est donc toujours dans la course au titre, comme il l'avait estimé avant l'épreuve. Plus qu'avant même, puisqu'il a pris la 3e place du championnat à Felipe Massa. Le Brésilien, dont le moteur a coupé sur la grille de départ, a offert un festival de dépassements, de la 22e à la 5e place. "C'est dommage parce que j'avais une super voiture", a-t-il dit. "Dans mon dernier relais, j'ai rapidement rattrapé Kubica et j'étais certain de pouvoir le doubler. Mais une fois dans son sillage, je perdais tellement d'appui que je ne pouvais jamais me rapprocher suffisamment. Lors du Grand Prix d'Europe, nous devrons placer nos deux voitures devant les McLaren."
Les Ferrari étaient effectivement supérieure à Silverstone mais cela ne s'est pas vu au bilan des points : Italiens et Anglais repartent chacun avec 14 unités. L'écart reste donc de 25 points au Mondial Constructeurs, à l'avantage de McLaren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auto & Moto   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auto & Moto
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Match Auto vs Moto
» GPS Auto ou Moto?
» 2e Festival Auto Moto Retro de Lorient le 16 et 17 novembre
» puce auto moto a nantes le 8 janvier 2017
» Recherche de statistiques sur accidents de vélo, moto, auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FVL - Soccer :: Archives FVL :: Corbeille & Archives 2006 / 2007 :: Parlons Des Autres Sports :: Tout Les Sports-
Sauter vers: