AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 Musiques Gratuites Financés Par La Pub.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Musiques Gratuites Financés Par La Pub.   Sam 19 Mai - 11:29

La musique gratuite financée par la pub pointe sur le Web
Le site français Airtist prépare une formule de MP3 gratuits, financés par
des publicités personnalisées. D'autres initiatives sont attendues,
dont We7, lancée par Peter Gabriel, ou SpiralFrog.


C'est un sujet qui a animé le dernier MidemNet à Cannes en janvier :
la distribution gratuite et légale de musique sur Internet, financée par
la publicité. Après la vente au titre, l'abonnement, la vente avec ou
sans DRM et après la location, plusieurs initiatives visent à offrir
aux internautes de la musique contre des réclames.

Le site Airtist.com, basé à Montpellier, est en train de peaufiner sa formule, prévue pour dans quelques semaines.
Depuis 2005, le site vend des titres en MP3 sans verrou (DRM). On y trouve des artistes comme Alain Chamfort, Tears for Fears, The Datsuns... La
gratuité ne viendra pas remplacer ce modèle. Il s'y ajoutera, pas
forcément pour tous les titres proposés par le site.

L'idée consiste à passer une publicité au consommateur avant qu'il puisse
accéder au morceau. Si l'icône en forme de coeur (le logo d'Airtist) à
côté du morceau voulu est en gris, cela signifie que la gratuité n'est
pas proposée pour ce titre. Si le coeur est orange, l'internaute peut
accéder au titre sans payer. En sélectionnant le morceau, il
déclenchera alors la diffusion d'une publicité plein écran,
spécialement conçue par l'annonceur pour le service.

L'internaute devra la noter pour pouvoir ensuite disposer du titre, de façon
définitive et sans verrouillage aucun. A lui, donc, la possibilité de
transférer le morceau d'un support à l'autre, de le graver, etc. Le
client pourra aussi, évidemment, choisir de payer le titre désiré, sans
se voir imposer de publicité.

25 à 30 % du catalogue accessible gratuitement
Les publicités sont personnalisées, générées par un algorithme en fonction de plusieurs paramètres, comme les souhaits de l'artiste, du label, le
comportement de l'internaute sur le site, etc. Ce qui signifie que deux
internautes ne verront pas forcément la même publicité pour un même
fichier téléchargé. L'artiste, lui, se voit reverser douze centimes sur
chaque titre (droits Sacem inclus).

« Les maisons de disques ont le choix, le passage au gratuit se fait titre à titre, expliquent les créateurs du site, Laurent Magnin et Olivier Reynaud. Nous négocions actuellement. »
Sur les 8 000 titres aujourd'hui en vente, les fondateurs évaluent à 25 ou
30 % ceux que les labels ont accepté de proposer gratuitement, pour
l'instant. Sachant que le catalogue pourrait faire, à terme, jusqu'à
trois fois sa taille actuelle.

Hormis la gratuité, les fondateurs d'Airtist n'ont rien voulu changer à leur concept de MP3 non protégés.
« Chez nous, c'est la simplicité qui prime ; les gens viennent et repartent
avec un morceau. Les annonceurs savent que leur publicité a été vue par
un internaute sur chaque téléchargement. Aujourd'hui, il n'existe que
des modèles sans possession définitive des titres, ou avec des formats
incompatibles ou des formats bridés... »
Publicité embarquée

Le site français n'est, en effet, pas le seul à viser ce créneau de la
musique gratuite contre de la publicité. D'autres projets ont déjà été
médiatisés, comme SpiralFrog,
dont l'ouverture se fait attendre.
On dispose de peu d'informations pour le moment, sauf qu'il s'agira d'un
modèle de location. Les morceaux seront protégés et l'utilisateur devra
renouveler régulièrement ses droits d'écoute, en regardant des
publicités. Vu la tournure des événements, le site prend des allures de
projet mort-né.

D'ici à ce qu'il se lance, une autre plate-forme sera sans doute apparue,
celle du musicien Peter Gabriel, We7.com. Le site promet des fichiers sans DRM, gratuits et incluant une annonce publicitaire de
dix secondes au maximum. La publicité sera embarquée dans le fichier,
contrairement à Airtist. A lire le site, We7 a bien conscience d'un
pari risqué. Mais table sur la puissance d'attraction de la gratuité
pour neutraliser les réactions de rejet.
Après quatre semaine d'écoute, l'utilisateur aura la possibilité de
télécharger de nouveau le morceau, toujours gratuitement et, cette
fois, sans publicité. Les réfractaires à la pub peuvent aussi mettre la
main au portefeuille - aucun prix n'est encore communiqué - et
télécharger leur musique sans réclame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Musiques Gratuites Financés Par La Pub.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musiques avec voix
» Agressions gratuites par les automobilistes, piétons...
» historique musiques des imposés
» musiques espagnoles
» Places gratuites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FVL - Soccer :: Archives FVL :: Corbeille & Archives 2006 / 2007 :: Corbeilles & Archives-
Sauter vers: