AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresGroupesFAQConnexion

Partagez | 
 

 France - Ukraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
indofootball
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3199
Age : 47
Localisation : Caen
Votre Equipe Préférée : Caen, Marseille
Loisirs / Emploi : Internet, le foot etc....
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: France - Ukraine   Jeu 24 Mai - 15:24

France : Sélection contre l'Ukraine




Raymond Domenech a communiqué jeudi la liste des joueurs retenus pour affronter l'Ukraine et la Géorgie les 2 et 6 juin prochains dans le cadre des éliminatoires à l'Euro 2005. Sagna (Auxerre) et Briand (Rennes) sont appelés pour la première fois.

Gardiens de but
Grégory COUPET (Lyon)
Mickaël LANDREAU (PSG)
Sébastien FREY (Parme)

Défenseurs
Eric ABIDAL (Lyon)
François CLERC (Lyon)
Julien ESCUDE (FC Séville)
William GALLAS (Arsenal)
Bakary SAGNA (Auxerre)
Sébastien SQUILLACI (Lyon)
Lilian THURAM (FC Barcelone)

Milieux de terrain
Abou DIABY (Arsenal)
Lassana DIARRA (Chelsea)
Alou DIARRA (Lyon)
Claude MAKELELE (Chelsea)
Florent MALOUDA (Lyon)
Samir NASRI (Marseille)
Franck RIBERY (Marseille)
Jérémy TOULALAN (Lyon)

Attaquants
Nicolas ANELKA (Bolton)
Karim BENZEMA (Lyon)
Jimmy BRIAND (Rennes)
Djibril CISSE (Marseille)
Sidney GOVOU (Lyon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titoum
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11473
Age : 50
Localisation : Martigues
Votre Equipe Préférée : Marseille , Martigues , Port De Bouc
Loisirs / Emploi : Football Véterans , Vtt , Informatique , Pétanque ,Coordinateur , Dispatcheur
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Jeu 24 Mai - 18:06

J'espere qui va faire jouer plutot Nasri que Ribery deja

_________________

Besoins De Vidéo , Aides Sur Le Streaming , Mise a Jour Des Matchs Live Contactez Moi
Titoum13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://football-video-live.bb-fr.com
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Dim 3 Juin - 3:25

LES BLEUS AUX COMMANDES



L'équipe de France a battu l'Ukraine, samedi au Stade de France (2-0), grâce à deux buts jumeaux de Ribéry et Anelka et une maîtrise collective qui a éteint les doutes sur sa forme du moment. Elle prend seule la tête du groupe B avec 15 points, devant l'Italie (13), l'Ecosse et l'Ukraine (12).


Plus de malédiction du mois de juin
C'était un piège tellement gros, repéré de tellement loin, que les Bleus l'ont contourné avec une marge de sécurité révélatrice : jamais ils n'ont confondu juin avec le début des vacances. Il a fallu des trésors de patience. Le sang-froid de Ribéry et Anelka sur les actions des deux buts, aussi. Mais l'essentiel a été fait : la France a battu l'Ukraine (2-0), dans le deuxième de ses matches au sommet du groupe B préliminaire à l'Euro 2008. Il n'y aura plus de malédiction du mois de juin, la défaite contre la Russie de 1999 (2-3) n'ayant trouvé aucun écho dans ces circonstances vaguement comparable d'une année post-Coupe du monde. Neuf mois après avoir défait l'Italie (3-1), avec ce même 4-2-3-1 bâti pour aller à Berlin voilà un an, la France occupe la tête du groupe B avec 2 points d'avance sur l'Italie, et 3 sur l'Ecosse et l'Ukraine (qui ont tous joué six matches). Vainqueur samedi aux Iles Féroe (2-1), la Nazionale championne du monde traîne comme un boulet son nul contre la Lituanie (1-1), lequel rappelle aux hommes de Domenech qu'il n'y aura pas davantage de droit à l'erreur mercredi à Auxerre contre la Géorgie.


Si Raymond Domenech avait des doutes sur les réserves de ses troupes, certains joueurs n'ayant plus disputé de match depuis le 13 mai (Gallas, Anelka), ceux-ci ont été levés. La France a su imposer son jeu de passes, sans se lasser, sans douter, sans se débarrasser des ballons, sans tirer la langue, alors que l'Ukraine, compacte comme les armées les plus disciplinées, avait conçu cette partie comme un mauvais moment à passer. Dans un match longtemps fermé, la remarquable lucidité des deux buteurs sur leurs gestes décisifs fut la belle illustration d'une certaine clarté d'esprit. Dribble malin sur le gardien Chovkovsky pour l'ouverture du score de Ribéry, lancé plein axe par Makelele (58e, 1-0) ; un but qui rappelle son égalisation contre l'Espagne en Coupe du monde (3-1), en plus près. Coup du sombrero d'Anelka devant Roussol, à la reprise d'une alerte comparable, signée Malouda (71e, 2-0). Il fallait passer sur les côtés : les solutions sont venues plein axe. Une équipe moins sûre d'elle-même, ou vraiment fatiguée, n'aurait pas négocié si bien un virage si serré. Car jusqu'aux 50e et 53e minutes, quand Anelka effleura le poteau et fit enfin s'allonger Chovkovsky, il n'y avait pas eu de véritable frisson. Pas même de carton jaune (Gallas, 78e et Tymoschuk, 85e, furent les seuls avertis).

Nasri ovationné
La première période avait offert le spectacle terriblement frustrant d'une équipe de France appliquée à la récupération, habile dans la circulation et les changements de rythme, mais condamnée à regarder le gardien ukrainien se tourner les pouces. La redoutable efficacité de l'Ukraine sur ses ballons de contres avait alarmé Coupet de façon plus préoccupante, avec ce jeu d'une redoutable simplicité qui rendait plausible l'hypothèse du crime parfait. La France n'eut que des proto-occasions, rendue impuissante par le bloc scientifique de l'adversaire. Cela dura une longue heure. Les 80 051 spectateurs (record du Stade de France battu) n'auront finalement pas perdu leur temps et contribué au spectacle en agitant autant de drapeaux tricolores dans une scène assez saisissante, et rare dans nos contrées. Ribéry ne leur offrit pas le 3-0 (89e), symbole éternel du match parfait sur la pelouse du 12 juillet. Pour Nasri, la grande attraction de la soirée, il s'est passé le meilleur scénario possible : une grosse prestation individuelle pour son baptême en compétition, l'ovation du public francilien, sans ce geste décisif qui aurait fait passer le Minot pour le sauveur de la patrie. Il a un avenir dans une équipe qui n'a rien fait pour insulter le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Dim 3 Juin - 22:20

Bon match piège bien négocier grace a des exploit personnels de ribéry et surtout anelka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Dim 3 Juin - 23:09

oui Anelka m'a impressionner hier soir, il a vraiment marquer des points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zizou
Joueur D'Or
Joueur D'Or
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6124
Age : 29
Localisation : st martin le chatel
Votre Equipe Préférée : lyon
Loisirs / Emploi : étudiant
Date d'inscription : 25/12/2006

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Dim 3 Juin - 23:15

Moi sa fait longtemps que je pense qu'il peut etre un des très grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
judoka-69
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7047
Age : 45
Localisation : Casablanca
Votre Equipe Préférée : Lyon
Loisirs / Emploi : nouvellement directeur commercial/ foot, judo/rugby/bowling/tennis
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: France - Ukraine   Lun 4 Juin - 2:57

Ribéry : "J'avais l'envie"


Auteur de l'ouverture du score contre l'Ukraine (2-0), Franck Ribéry est heureux d'avoir inscrit un nouveau but important pour les Bleus. Le Marseillais se réjouit de la victoire, ce qui ne l'empêche pas d'avoir déjà la Géorgie en ligne de mire. Rien de plus, pas même son éventuel transfert.

FRANCK RIBERY, cette victoire a été difficile à se dessiner mais il y a finalement trois pointsau bout...
F.R. : C'était très important de prendre ces trois points. Ça va nous permettre de bien préparer le match face à la Géorgie, mercredi. Avec un nul ou une défaite, on aurait eu la tête dans les baskets... Mais ça n'est pas fini. Il reste encore un match. Comme nous l'a dit le coach, on a réussi une première mi-temps, il nous reste une deuxième mi-temps mercredi contre la Géorgie. Si on prend trois points contre la Géorgie, on pourra passer de bonnes vacances.
On a assisté à deux périodes différentes...
F.R. : C'était un match très difficile face à une équipe bien regroupée. Défensivement, ils étaient présents. Mais je pense qu'on a fait le match qui fallait contre l'Ukraine, c'est une équipe qui n'était pas facile à contourner, très bien en place, très forte athlétiquement, et ils étaient agressifs aussi. On a fait une bonne deuxième mi-temps, on a joué un peu plus haut, à partir de là on a marqué ce premier but et ça nous a un peu libérés. Ça nous a fait du bien pour la suite du match, on avait plus d'espaces, et le but d'Anelka nous a permis de conserver le score jusqu'à la fin.
Quel a été le message de Raymond Domenech à la pause ?
F.R. : Le coach nous a un peu bougés à la mi-temps. Il nous a dit de passer davantage sur les côtés. C'est ce qu'on a essayé de faire en seconde période en jouant un cran plus haut. A partir de là, on les a mis en difficulté et on a marqué ce premier but qui nous a libérés. Ça a obligé l'Ukraine à sortir un peu plus et à nous offrir plus d'espaces.
Racontez-nous votre but...
F.R. : C'est rare que je me trouve dans une situation comme ça (en position d'avant-centre). Je reçois un bon ballon de Claude Makelele qui me la met très bien dans la course, dans la défense adverse. Je vois un peu le gardien sortir. Je la prends de l'extérieur du pied gauche et je fais un bon contrôle pour l'éliminer. Après je n'ai plus qu'à la mettre au fond. Ca me rappelle un peu le but contre l'Espagne parce que j'élimine le gardien et je marque du gauche. En plus, c'est un but qui nous avait fait du bien contre l'Espagne et celui-ci aussi.
Cela a changé la face de la rencontre ?
F.R. : Ce but nous permet de jouer libéré. On a eu plus d'espaces, et on a pu jouer en contre. Je n'ai pas vraiment pensé à l'Espagne, je pensais plus à la victoire. J'espère que je vais continuer à marquer des buts importants. Cela fait du bien, parce que je n'ai pas trop l'habitude de marquer non plus. Je vais prendre le maximum de plaisir avec celui-là.
Vous aviez paru fatigué avec Marseille en fin de saison, mais là vous sembliez en pleine forme...
F.R. : C'est vrai que peut-être dans les deux derniers matches avec Marseille j'étais un peu fatigué mais ce soir, j'ai senti que j'avais du jus. J'avais l'envie, je voulais absolument prendre le ballon, parce que ce sont des matches très importants. Et quand on joue avec l'équipe de France, il faut être prêt.
Il y a également ce but superbe de Nicolas Anelka...
F.R. : Déjà, je suis très content de voir Nicolas en équipe de France. C'est un joueur qui fait toujours partie des meilleurs attaquants au monde. Et, dans le jeu, c'est quelqu'un qui nous fait beaucoup de bien car il appelle souvent le ballon en profondeur, il est très fort techniquement. Il peut mettre des buts à lui seul comme il l'a fait (samedi soir). Ce deuxième but nous a vraiment soulagés.
Samir Nasri avait la pression en débutant ce match. Comment l'avez-vous trouvé ?
F.R. : C'est sûr que ça n'est jamais facile de disputer tout de suite des matches aussi importants. Mais il a fait son match, je l'ai trouvé bien. Le coach lui fait confiance et ça continue comme ça. Nous, on est derrière lui et on va beaucoup l'aider.
Un petit mot sur votre avenir. On a beaucoup parlé de vous cette semaine. Et notamment du côté de Munich...
F.R. : Honnêtement, il est vrai que l'on parle de plus en plus de moi au Real Madrid ou au Bayern Munich. Mais le plus important est de préparer la Géorgie. On verra ça par la suite. Je ne prends pas la tête. Tant mieux si des clubs s'intéressent à moi.
Mais vous, quelle est votre envie ?
F.R. : Mon envie est de battre la Géorgie ! Franchement, j'essaie de me concentrer au maximum sur l'équipe de France. Ici, on laisse les journaux de côté, on se concentre sur nous même.
Le Bayern Munich n'est pas qualifié pour la Ligue des Champions. Est-ce un obstacle ?
F.R. : Non, cela reste un grand club. Le Real Madrid aussi reste un grand club.
Avez-vous tout de même une chance de rester à l'OM ?
F.R. : Bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: France - Ukraine   

Revenir en haut Aller en bas
 
France - Ukraine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rép. Tchèque, Slovaquie, Ukraine...
» La Dnepropetrovsk school (UKRAINE)
» Ukraine du 24 mai au 7 juin 2011
» [Europe] TROUVER UN GITE EN EUROPE MEME EN UKRAINE
» baston en ukraine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FVL - Soccer :: Archives FVL :: Corbeille & Archives 2006 / 2007 :: Corbeilles & Archives-
Sauter vers: